Le Togo caracole en tête

22/08/2014
Le Togo caracole en tête

Quels présidents ont les meilleurs sites internet ? Telle est l’enquête réalisée par Jeune Afrique dont les résultats viennent d’être publiés par le site du magazine panafricain.

En parcourant les sites des présidences, Jeune Afrique a eu l'idée de dresser le classement des plateformes selon dix critères. Des critères objectifs comme le multilinguisme, le lien avec les réseaux sociaux, l'existence d'une application mobile, et d'autres plus subjectifs tels que l'esthétisme et la facilité de navigation. D'un pays à l'autre, l'écart est parfois saisissant. Jeune Afrique distribue les bons et les mauvais points.

Le Togo avec republicoftogo.com se classe numéro un largement devant l’Afrique du Sud, le Kenya, le Ghana, la Namibie ou la Côte d’Ivoire.

La plateforme ‘republicoftogo.com’, qui se veut singulière, audacieuse dans ses choix, au ton différent, caracole en première place grâce à son esthétisme, son ergonomie et la facilité de navigation, écrit Jeune Afrique.

Une satisfaction pour les autorités togolaises qui, dès 1997, avaient pris le virage numérique et très tôt compris l’intérêt que pouvait représenter internet comme source d’information planétaire.

17 ans plus tard, cette démarche a montré sa pertinence.

Lire l’article sur le site de Jeune Afrique

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

La chanson de Bella Bellow résonne puissamment

Culture

'Blewu' de l'artiste togolaise Bella Bellow a rythmé les cérémonies de commémoration du centenaire de l'armistice dimanche à Paris.

D1 : nouveau leader

Sport

Sara FC de Bafilo a pris la tête du championnat de D1 à l’issue de la 7e journée disputée dimanche.

Faux médicaments : 85 tonnes saisies au premier trimestre

Santé

Les chiffres à eux seuls donnent une idée de l’ampleur du problème. Plus de 85 tonnes de médicaments contrefaits ont été saisis au premier trimestre 2018.

Savoir doser la prise d'antibiotiques

Santé

L’emploi inapproprié et massif des antibiotiques allié au manque d’information des médecins contribuent au développement de la résistance microbienne.