Service de luxe pour clientèle exigeante

10/12/2012
Service de luxe pour clientèle exigeante

Pour les hommes d’affaires étrangers, circuler à Lomé n’est pas toujours facile. Les chanceux ont un véhicule avec chauffeur fourni par leur partenaire local. Pour les autres, deux solutions, prendre un taxi-ville, pas confortable et sans climatisation ou se rabattre sur les taxis des hôtels, chers et ne disposant pas toujours de véhicules confortables. 

Mais les choses sont en train de changer.

Une société de location de voitures avec chauffeurs vient de se créer à Lomé. Elle dispose de 4X4 climatisés et assurés (Toyota, Mitsubishi, Range Rover) et les conducteurs subissent des tests afin de vérifier leur connaissance de la capitale et du Togo en général. On leur demande d’avoir un GPS dans le cerveau pour amener leur client à bon port. 

Barka Transtour, c’est son nom, ne se limite pas à Lomé ; elle peut conduire ses passagers au Nord, au Burkina, au Niger, au Ghana ou en Côte d’Ivoire.

Autre innovation, les clients disposent d’un service de conciergerie. Réservation d’un restaurant, confirmation d’un billet d’avion, fourniture d’un téléphone cellulaire, tout est fait pour rendre le séjour plus facile à une clientèle pressée et exigeante.

BARKA TRANSTOUR

Contact : +(228) 90 98 81 26

Mail : barkatour@yahoo.com

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Transformation numérique : le revers de la médaille

Tech & Web

La transformation numérique a bouleversé le quotidien de nombreux Togolais. Mais de nouvelles menaces sont en plein essor.

Le Togo perd du terrain

Environnement

L’érosion côtière frappe le Togo depuis des dizaines d’années. Libération publie lundi une enquête sur ce phénomène.

Le Uber du fret s’implante au Togo

Tech & Web

Après avoir levé 6 millions de dollars, l’application ‘Kobo360’ a décidé de proposer ses services à de nouveaux pays, dont le Togo.

Feu vert pour la ratification de la Zone de libre échange

Union Africaine

Les députés ont adopté jeudi le projet de loi autorisant la ratification de l’accord de libre-échange continentale africaine (ZLEC).