Le Togo prend la présidence tournante du CPS

06/04/2017
Le Togo prend la présidence tournante du CPS

Sébadé Toba

Le Togo a pris la présidence tournante du Conseil de Paix et de Sécurité (CPS) de l'Union africaine pour le mois d’avril.

La cérémonie s’est déroulée en début de semaine au siège de l’organisation à Addis Abeba entre le sortant Ndumiso Ntshinga (Afrique du Sud) et le représentant togolais, Sébadé Toba.

Au cours de ce mois la diplomatie  togolaise s’attellera à répondre aux questions les plus épineuses comme la montée en puissance de la Force africaine en attente (FAA) et celle de la Capacité africaine de réponse immédiate aux crises (CARIC).

A l’initiative du Togo et dans la droite ligne de la Charte de Lomé, une session ministérielle du CPS sera organisée le 25 avril prochain.

La situation au Sahel et particulièrement au Mali sera également évoquée avec l’examen du projet de Concept stratégique d’opérations de la Force conjointe G5/Sahel.

Créé en 2004, le Conseil de paix et de sécurité (CSP) est sans doute l’innovation institutionnelle la plus ambitieuse de l’Union africaine. 

Chargé de la prévention des conflits et du maintien de la paix, le CSP consacre le principe de ‘non-indifférence’, inspiré du ‘devoir d’ingérence’, en cas de violations graves des droits de l’homme par un Etat du continent.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Transformation numérique : le revers de la médaille

Tech & Web

La transformation numérique a bouleversé le quotidien de nombreux Togolais. Mais de nouvelles menaces sont en plein essor.

Le Togo perd du terrain

Environnement

L’érosion côtière frappe le Togo depuis des dizaines d’années. Libération publie lundi une enquête sur ce phénomène.

Le Uber du fret s’implante au Togo

Tech & Web

Après avoir levé 6 millions de dollars, l’application ‘Kobo360’ a décidé de proposer ses services à de nouveaux pays, dont le Togo.

Feu vert pour la ratification de la Zone de libre échange

Union Africaine

Les députés ont adopté jeudi le projet de loi autorisant la ratification de l’accord de libre-échange continentale africaine (ZLEC).