Réunion tripartite sur la Côte d’Ivoire

30/01/2011
Réunion tripartite sur la Côte d’Ivoire

Le président togolais Faure Gnassingbé a pris part samedi soir à Addis Abeba à une réunion tripartite sur la crise en Côte d'Ivoire entre représentants de l'Union africaine (UA), de l'ONU et les présidents des pays d'Afrique de l'Ouest.
La réunion s'est déroulée au siège de l'UA, à la veille de l'ouverture du XVIème sommet des chefs d'Etat de l'organisation continentale.
Outre Faure Gnassingbé, les présidents du Nigeria Goodluck Jonathan, président en exercice de la Cédéao (Communauté des Etats d'Afrique de l'ouest), le sénégalais Abdoulaye Wade, le malien Amadou Toumani Touré, le béninois Boni Yayi, le burkinabé Blaise Compaoré, le mauritanien Mohamed Ould Abdel Aziz, ainsi que le Premier ministre éthiopien Meles Zenawi étaient présents.
Le secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon, accompagné de son représentant spécial en Côte d'Ivoire Choi Young-Jin, ont assisté à la réunion, à laquelle participe également le président de la Commission de l'UA, Jean Ping.
Cette réunion de "concertation", à huis-clos et de près de trois heures, intervient au lendemain d'une autre importante réunion sur la crise, avec le Conseil de paix et de sécurité (CSP) de l'UA qui a annoncé vendredi soir la création d'un panel de chefs d'Etat sur la crise ivoirienne.
En photo : Faure Gnassingbé ; à sa droite Koffi Esaw, son conseiller spécial chargé des affaires diplomatiques

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Les faux médicaments, un risque pour la santé

Santé

Près de 67 tonnes de médicaments contrefaits ont été saisis par la douane depuis un an.

Ode à l’Afrique et au Niger

Culture

La chanteuse togolaise Valentine Alvares poursuit une carrière à 200 à l’heure.

Les pieds dans le sable

Tech & Web

Comme chaque année, Togo Cellulaire prend possession de la plage de Lomé du 18 août au 8 septembre.

Le pays est trop dépendant des appuis extérieurs

Santé

Plus de 11 milliards de Fcfa ont été consacrés au Togo à la lutte contre le sida en 2018.