Ailleurs en Afrique

Triki à l'Onu ?

Le ministre libyen chargé des affaires africaines, Ali Triki, sera le prochain président de l'Assemblée générale des Nations unies, a assuré mardi le chargé d'affaires libyen à l'ONU, Ibrahim Dabbashi.

M. Triki "présidera l'Assemblée générale lors de sa 64ème session, il devrait être élu aux alentours de la mi-juin", a déclaré M. Dabbashi lors d'un point de presse."Sa candidature a été approuvée au plus haut niveau par l'Union africaine (UA), il y a un consensus là-dessus", a expliqué le diplomate libyen.

L'UA avait tenu début février à Addis Abeba un sommet lors duquel elle avait porté à sa tête pour un an le dirigeant libyen, Mouammar Kadhafi. L'UA compte 53 membres.

L'Assemblée générale de l'ONU élit son président chaque année en suivant le principe de la rotation par groupe géographique. Le candidat est généralement coopté par le groupe qu'il représente et son élection par les 192 Etats membres n'est souvent qu'une formalité. Cette année, l'Afrique doit succéder à l'Amérique latine.

S'il est élu, M. Triki prendra en septembre le relais de Miguel d'Escoto, un prêtre nicaraguayen qui fut ministre des Affaires étrangères du gouvernement sandiniste.

Depuis sa prise de fonctions en septembre dernier, M. d'Escoto s'est attiré de vives critiques des Etats-Unis et surtout d'Israël pour certaines prises de position sans nuances, notamment sur la situation mondiale et sur le récent conflit à Gaza. Ces deux pays lui ont reproché d'outrepasser ses fonctions et de se comporter en diviseur plutôt qu'en unificateur.

Pour que ce site Web fonctionne correctement et pour améliorer votre expérience d'utilisateur, nous utilisons des cookies. Retrouvez plus d'informations dans notre Gestion des cookies.

  • Les cookies nécessaires activent les fonctionnalités de base. Le site Web ne peut pas fonctionner correctement sans ces cookies et ne peut être désactivé qu'en modifiant les préférences de votre navigateur.