François Galley : « Nous respecterons notre parole »

16/01/2012
François Galley : « Nous respecterons notre parole »

Affaire pliée. Le gouvernement est parvenu à signer un accord avec les étudiants. Les deux universités du Togo, celle de Lomé et de Kara, reprendront un fonctionnement normal très rapidement après une fermeture de plus d’un mois.

Mardi dernier, le chef de l’Etat, Faure Gnassingbé, avait demandé à ses ministres de négocier pour parvenir à une issue rapide qui donne satisfaction à l’ensemble des parties.

Dans un entretien accordé à republicoftogo.com, le ministre de l’Enseignement supérieur donne toutes les assurances sur un accord qui sera « rigoureusement appliqué par le gouvernement. "

Republicoftogo.com: Soulagé d’être parvenu à un accord avec les étudiants ?

François Galley: Naturellement et je suis très content. Celà met un terme à plusieurs semaines d'incompréhension. C'est un bon accord. Le gouvernement a fait les efforts nécessaires pour satisfaire l'essentiel des revendications et je ne peux que m'en réjouir.

Republicoftogo.com: On a quand même l’impression que beaucoup de temps a été perdu depuis le début de la crise en décembre

François Galley: Le gouvernement n'a pas du tout hésité, ni trainé. La plupart des points d'accords avaient déjà été étudiés et adoptés avec les représentants des étudiants en juillet dernier. 

A part l'allocation de secours universitaire qui est désormais porté à 120.000 Fcfa et le Wi Fi qui est accessible à tous les étudiants de Lomé et de Kara gratuitement, le reste de ce nouvel accord n'a fait que confirmer ces points. 

Nous avons fait les efforts nécessaires pour intéresser le maximum d'étudiants en ce qui concerne l'allocation de secours universitaire. Le montant de la bourse a été justement réajusté pour satisfaire davantage d’étudiants. 

Je souhaite que chacun joue désormais sa partition.

Lire aussi l’interview de Edi Apekou, le président de l’Union libre des élèves et étudiants du Togo et de la diaspora (ULEETOD)

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

La Cour constitutionnelle n'est pas une juridiction comme les autres

Justice

La Cour constitutionnelle croule littéralement sous les requêtes de saisie pour un oui ou pour un non. L'heure est à la clarification.

Une politique qui coule de source

Développement

Une eau de bonne qualité est essentielle au développement économique et humain. Les autorités s'emploient à la fournir. Le taux de couverture est en hausse.

La Banque mondiale met le paquet

Développement

La Banque Mondiale (BM) vient d’approuver de nouveaux financements en faveur du Togo. Et pas des moindres puisqu’il s’agit de 44 millions de dollars.

Montée en gamme de la médecine togolaise

Santé

L’un des critères retenu par les investisseurs étrangers pour s’implanter au Togo, c'est la qualité des soins.