L'initiative COVAX a besoin de plus de 8 milliards de dollars

02/06/2021
L'initiative COVAX a besoin de plus de 8 milliards de dollars

Yoshihide Suga

Le gouvernement japonais a accueilli ce jour un sommet virtuel de la garantie de marché (AMC) COVAX de Gavi.

L'événement, co-organisé par le Premier ministre japonais Yoshihide Suga et José Manuel Barroso, président du Conseil d'administration de Gavi, avait pour objectif de réussir à mobiliser au minimum 8,3 milliards de dollars pour la période 2020–2021, de façon à pouvoir mettre rapidement 1,8 milliard de doses de vaccin contre la COVID-19 à la disposition des économies à faible revenu. 

Pour cela, la garantie de marché COVAX de Gavi doit recueillir auprès des donateurs et du secteur privé 2 milliards de dollars qui viendront s’ajouter aux 6,3 collectés avant cette nouvelle campagne de levée de fonds lancée lors de la conférence virtuelle "Un monde protégé" du 15 avril dernier.

A l'issue des travaux, 2,5 milliards de dollars supplémentaires de promesses de dons ont été annoncés.

Le Japon a été l'un des premiers pays à adhérer à COVAX. 

Il s'est déjà engagé à abonder à hauteur de 300 millions de dollars au profit des programmes de vaccination 2021-2025 de Gavi lors du Sommet mondial sur la vaccination de juin 2020 et a déjà versé 200 millions à l’AMC COVAX.

La sécurisation de 1,8 milliard de doses permettrait à l'AMC de protéger près de 30 % de la population de l’ensemble des pays adhérents, soit environ la moitié de la population adulte. 

Actuellement, les fonds dont dispose l’AMC sont suffisants pour protéger environ 20 % de la population, soit tous les travailleurs de santé et des services sociaux, les personnes âgées et les personnes souffrant de problèmes de santé sous-jacents. 

Il faut également, du fait des incertitudes qui entourent l’approvisionnement, trouver de toute urgence des fonds supplémentaires pour pouvoir diversifier le portefeuille de vaccins, sécuriser la livraison des doses en 2021 et début 2022, envisager les différentes situations et élaborer des stratégies en matière de santé publique pour 2022 et au-delà.

Outre la levée de fonds visant à accélérer la couverture vaccinale mondiale, le Sommet a réuni des dirigeants du monde entier, dont le président du Togo Faure Gnassingbé, le secteur privé, la société civile et les principaux partenaires techniques pour réfléchir aux défis, aux réussites et aux enseignements tirés, et envisager les différentes façons de lutter contre la pandémie et de renforcer à l'avenir la sécurité sanitaire mondiale.

Grâce à COVAX, le Togo a déjà reçu plusieurs centaines de milliers de doses (AstraZeneca et Pfizer).

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

A Lomé, encore trop d'antivax

Santé

De nombreux togolais sont réticents à l’idée de se faire vacciner contre le Coronavirus. 

Israël est de retour

Union Africaine

Israël est redevenu un pays observateur à l'Union africaine.

Ca débute mal à Tokyo

Sport

Deux joueurs de l'équipe sud-africaine de football ainsi qu'un membre de l'encadrement, installés dans le Village olympique des JO de Tokyo, ont été testés positifs.

Schéma vaccinal complet : feu vert pour le Covishield

Santé

Les vaccins AstraZeneca/Covishield - ceux administrés au Togo - sont désormais reconnus par les pays de l'UE.