Le couteau suisse de la Marine française a fait escale à Lomé

13/02/2019
Le couteau suisse de la Marine française a fait escale à Lomé

Le Mistral peut accueillir des hélicoptères, des véhicules blindés et des chars

Le porte-hélicoptères amphibie Mistral et le patrouilleur de haute mer Commandant Birot ont fait escale à Lomé du 8 au 11 février. 

Un stop effectué dans le cadre de la mission Corymbe dont l’objectif est d’assurer la sécurité maritime dans le Golfe de Guinée et de former les Marines des pays de la région.

Corymbe assure le déploiement quasi permanent de un à deux bâtiments français dans le Golfe de Guinée depuis 1990. 

L’ambassadeur de France à Lomé, Marc Vizy s’est rendu à bord du Mistral en compagnie du chef d’état-major de l’armée de l’air togolaise et du représentant du chef d’état-major de la marine togolaise. 

L’équipage des deux navires a profité de son séjour pour mettre en place une action de coopération à destination d’un orphelinat du pays.

Le bâtiment de projection et de commandement (BPC) Mistral, long de 200 mètres,  est le plus important en tonnage après le porte-avions nucléaire Charles de Gaulle. Il peut emporter 16 hélicoptères, dispose d’un hôpital de 750m2 et peut accueillir jusqu’à 700 marins.

Ce bateau est surnommé le "couteau suisse" de la marine, tant il est polyvalent. 

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Le Roy : 'Un but suffit pour se qualifier'

Sport

Le sélectionner des Eperviers, Claude Le Roy, a un historique qui joue en sa faveur. Un bon présage pour les Eperviers ?

Lomé, hub de la Francophonie en Afrique de l'Ouest

Coopération

Le Togo et l'Organisation internationale de la Francophonie (OIF) ont signé jeudi à Lomé le renouvellement de l’accord de siège du bureau régional à Lomé (BRAO).

L'approche contractuelle donne de bons résultats

Santé

Le gouvernement s’est engagé récemment dans une politique de modernisation du système de santé, largement déficient.

La maîtrise de l’eau comme vecteur de développement

Développement

En Afrique de l’Ouest comme ailleurs, un élément essentiel de toute démarche sérieuse de développement durable se trouve dans la maîtrise humaine des ressources en eau.