Enseignement technique et formation : 'Des exigences fondamentales'

01/03/2019
Enseignement technique et formation : 'Des exigences fondamentales'

Youla Isabel, Günter Roos, Christoph Sander et Sani Yaya (de g à d)

Le gouvernement et la KfW (Banque de développement allemande) ont signé vendredi un accord d’un montant de 4,6 milliards de Fca (7 millions d’euros) pour le renforcement du cadre et du système de l’enseignement technique, la formation professionnelle et l’insertion des jeunes.

Il s’agit de la 3e phase du programme de formation technique et professionnelle et emploi des jeunes (PAFPE)

Les autorités souhaitent développer l’enseignement scientifique et les formations professionnelles et techniques et valoriser l’apprentissage et les compétences.

L’objectif in fine est de promouvoir l’auto-emploi et l’employabilité des jeunes.

‘Il s’agit d’exigences fondamentales auxquelles le système éducatif classique ne permet plus de répondre. Notre responsabilité est de faire en sorte que la formation puisse promouvoir un système d’apprentissage intégral permettant de disposer d’une main d’œuvre qualifiée, et diversifiée, afin de lutter contre le chômage et réduire la pauvreté’, a souligné Sani Yaya le ministre de l’Economie et des Finances, lors de la cérémonie de signature du don.

La troisième phase du PAFPE permettra d’améliorer un grand nombre de centres en province pour renforcer la formation technique et professionnelle.

Sani Yaya avait à ses côtés Tairou Bagbiègue, le ministre de l’Enseignement technique, de la Formation et de l'Insertion professionnelle.

La délégation allemande comprenait l’ambassadeur Christoph Sander, Günter Roos, responsable de la Kfw pour le Togo et le Bénin, et Youla Isabel, chargée des projets éducatifs au siège de la Banque à Francfort. 

Fondée en 1948, la banque de promotion de l’Allemagne appartient à l’Etat pour 80% et aux Länders (régions) pour 20%.

La KfW finance des projets dans les pays en développement pour améliorer durablement les conditions de vie des populations.

Elle est active au Togo depuis de nombreuses années avec un engagement de plus de 500 millions d’euros depuis 1959.

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Effets induits

Développement

Les interventions de la Banque mondiale au Togo ont été bénéfiques dans de nombreux secteurs.

Nouveau drame de la route

Faits divers

Neuf personnes ont été tuées jeudi dans accident à Wahala (région des plateaux). 

Bannissement à vie

Sport

L’arbitre togolais Kokou Hougnimon Fagla a été banni à vie par la FIFA de toute activité liée au football.

L'Afrique de l'Ouest sécurise son espace maritime

Coopération

33 pays, dont le Togo, participent à l'exercice Obangame Express sous commandement américain.