Pourquoi étudier à l'étranger ?

08/06/2021
Pourquoi étudier à l'étranger ?

Des formations adaptées aux besoins du marché togolais

De nombreux étudiants togolais partent étudier à l’étranger (Europe et Amérique du Nord) mais ne reviennent jamais au pays faute d’offres attractives. Les compétences partent pour toujours.

Les choses pourraient changer.

L’Institut européen des affaires (IEA), un établissement d’enseignement supérieur français, va ouvrir à Lomé dès l’automne 2021.

L’IEA-Lomé aura pour vocation de dispenser un enseignement français, en langue française, identique à celui de Paris et sanctionné par des diplômes RNCP (Registre National de la Certification Professionnelle) certifiés par l’Etat français. 

Les cursus de formation, selon le système LMD (Licence, Master, Doctorat) en vigueur depuis 2002, commenceront en post-Bac (première année de Licence) pour aller jusqu’en Mastère 2. 

Soutenu par le gouvernement désireux de voir se développer au Togo un enseignement supérieur privé de qualité, l’IEA-Lomé a reçu en avril dernier l’agrément officiel du ministère de l’Enseignement supérieur. 

Les formations dispensées par l’IEA sont orientées sur la pratique professionnelle grâce à des partenariats avec les entreprises afin de leur proposer de jeunes diplômés, futurs collaborateurs, immédiatement opérationnels. Il en va de même pour la formation professionnelle qui participe à la mise à niveau constante de leurs collaborateurs. 

L’IEA-Lomé tient donc à se développer au sein du tissu économique togolais en étroite collaboration avec les entreprises afin de répondre à leurs attentes et de les associer au contenu des formations.

Créé en 1979 à Paris, le Groupe IEA s’est imposé depuis plus de 40 ans par la qualité reconnue de son enseignement et de ses résultats.  Depuis 2016, le Groupe IEA a mené une politique de développement en Afrique subsaharienne afin de permettre aux étudiants africains d’accéder à une formation et un diplôme français de qualité, sans pour autant avoir à s’expatrier.

Les jeunes talents étudient chez eux et font profiter leur pays des compétences ainsi acquises.

L’IE-Abidjan a ouvert en 2016 et l’IEA-Dakar en 2018. Des partenariats menant à des doubles diplomations ont été mis en place à Libreville avec l’AMI -African Music Institut- en 2018 et avec MBS Business Scool en 2020.

Les formations proposées sont commerce international et logistique, finance d’entreprise, management et marketing digital, droit des affaires, management portuaire, environnement.

Son partenaire Le Collège de Paris, l’accompagne dans ce projet togolais et développe des formations en tourisme, hôtellerie et design.

Cette offre permettra de former des professionnels de ces métiers nécessaires au développement économique du pays et de ses voisins de la sous-région.

En 2018-2019, la France a accueilli 3 128 étudiants togolais, dont 222 en écoles de commerce.

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Les collectivités territoriales sont en première ligne

Développement

Un forum explore les mécanismes concrets permettant de faciliter l’accès des collectivités à la finance climatique.

Incendie en zone portuaire

Faits divers

Un incendie s’est déclaré vendredi sur le site de la centrale électrique Kékéli Efficient Power en zone portuaire.

La judokate française la plus titrée de l'histoire

Sport

La judokate franco-togolaise Clarisse Agbegnenou sacrée championne du monde pour la cinquième fois.

Comment mettre fin à l'anonymat ?

Tech & Web

Acheter un carte SIM sans laisser une copie de sa pièce d'identité, rien de plus simple.