Une grève qui n’a aucun sens

04/06/2018
Une grève qui n’a aucun sens

Principales revendications satisfaites

Certains enseignants de l'Université de Lomé (UL) ont décidé d’entamer une grève du 4 au 9 juin pour réclamer l’amélioration de leurs conditions de vie et de travail. Mais ce mouvement est loin de faire l’unanimité.

Le syndicat national des enseignants du supérieur (SNES) le juge même illégal au moment où se déroulent des discussions qui ont déjà porté leurs fruits.

Essohana Batchana, le secrétaire général du SNES, rappelle que sur les principales revendications, satisfaction a été donnée. L’Etat a déboursé 15 milliards de Fcfa pour la revalorisation des salaires et les indemnités. Le reste sera intégré au budget 2019.

‘Sur ces questions, il n’y a plus raison d’entrer en grève, nous avons eu ce que nous demandions. Sur les autres points, le gouvernement n’a pas non plus dit non’, a indiqué Essohana Batchana.

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Filets sociaux : lancement du transfert monétaire

Développement

La phase opérationnelle de la sous-composante ‘transfert monétaire’ du projet de filets sociaux et services de base (FSB) débutera en décembre.

L'alpha et l'omega du développement

Développement

Le Premier ministre s’est exprimé jeudi au dernier jour du Forum sur les énergies nouvelles organisé par la BOAD.

Ca va être compliqué

Sport

Le sélectionneur des Eperviers, Claude Leroy multiplie les séances d’entrainement avant la rencontre contre l’Algérie le 18 novembre prochain.

La chanson de Bella Bellow résonne puissamment

Culture

'Blewu' de l'artiste togolaise Bella Bellow a rythmé les cérémonies de commémoration du centenaire de l'armistice dimanche à Paris.