La déforestation est en recul

28/12/2018
La déforestation est en recul

Augmenter le couvert végétal

La réduction des émissions issues de la déforestation et de la dégradation (REDD+) est une proposition de mécanisme d’atténuation du changement climatique qui doit permettre de réduire les émissions des gaz à effet de serre en payant les pays en voie de développement pour qu’ils cessent d’abattre leurs forêts. 

La destruction de la forêt tropicale est à l’origine de à 7à 12% des émissions de gaz à effet de serre provenant des activités humaines, une proportion plus élevée que celle provenant des voitures, des poids lourds, de la marine, des avions et des trains du monde entier. 

Le REDD+ est une façon appropriée de protéger les forêts et la biodiversité et de ralentir le changement climatique.

La Banque mondiale (via le Fonds de Partenariat pour le Carbone Forestier) soutient cette initiative dont profite le Togo depuis 2016. Elle est exécutée sur 4 ans.

3,8 millions de dollars ont été alloués à ce pays ; l’Etat prend à sa charge 422.000 dollars et des partenaires comme la GIZ (Coopération allemande) apportent un soutien financier.

Une étude commandée par la coordination nationale REED+ a été rendue publique vendredi.

Les résultats sont intéressants. Ils montrent que le taux de déforestation est passé de 5 à 0,42%.

L’objectif est de parvenir dans quelques années à un couvert végétal de plus de 10%.

La nécessité de gagner de nouvelles terres agricoles, les coupes effectuées pour couvrir les besoins en bois de chauffe et pour la fabrication de charbon de bois sont à l’origine de la déforestation.

Le gouvernement et la Banque Mondiale se sont engagés à concevoir une stratégie nationale permettant à la forêt de continuer à jouer un rôle socio-économique et écologique.

Le REDD+ constitue un mécanisme, une opportunité économique, une approche structurante et transversale des stratégies de développement durable du Togo.

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Justice est rendue

Justice

Folly Satchivi, un activiste de l’opposition, a été condamné mercredi à 36 mois de prison dont 12 avec sursis.

OMS : pas de nouveau cas suspect à ce jour

Santé

Contrairement à ce qu’affirment plusieurs médias, aucun nouveau cas de fièvre Lassa n’a été détecté au Togo.

Agropoles : le Sud-Coréen Saemaul s'engage

Coopération

Des experts de la Fondation sud-coréenne Saemaul sont attendus au Togo pour accompagner la création de l'agropole de Kara.

Des vies sauvées

Santé

Le Centre national de transfusion sanguine (CNTS) vient de tirer le sonnette d'alarme. Le Togo manque de sang.