Pas de panique !

05/10/2019
Pas de panique !

Niveaux de pollution acceptables

Rien à voir avec les grandes métropoles d’Afrique comme Lagos, Abidjan Nairobi ou Johannesburg. Lomé est une ville relativement peu polluée en raison de l’absence d’industrie.

Il n’empêche. Selon l'Agence nationale de gestion de l'environnement (ANGE), les habitants ne peuvent pas s’estimer totalement à l’abri.

‘Nous sommes dans une problématique de pollution de l'air très accrue. L'air que nous respirons à Lomé par exemple, constitue un tueur silencieux’ a confié samedi Abi Hazou, le directeur de l'information et du suivi de l’ANGE.

Même avec un faible niveau de pollution, les maladies respiratoires chroniques, les AVC, l’hypertension sont une réalité observée chaque jour par les médecins.

Mais qu’on se rassure, les Togolais ne sont pas arrivés à une situation telle qu’ils devront porter un masque de protection comme en Chine. Pas question non plus d’instaurer la circulation alternée.

Le Togo s’est doté d'un programme de surveillance de la qualité de l'air. Des capteurs vont être installés dans la capitale et sa banlieue et à proximité des usines, ce qui va permettre des relevés quotidiens et de déclencher l’alerte en cas de pic.

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Asky transporteur officiel du PAM

Coopération

Le Programme alimentaire mondial (PAM) a installé au Ghana son centre de réponse africain au covid-19.

Grand Lomé : la pré-collecte est à la charge des communes

Environnement

Le District autonome du grand Lomé (DAGL) a lancé l’offensive contre les dépotoirs sauvages.

Un drame qui ne restera pas impuni

Faits divers

Un fonctionnaire de police a ouvert le feu jeudi sur un laveur de voitures qui a été mortellement atteint.

La clé sous la porte

Tourisme

A Lomé, l’industrie hôtelière est sinistrée. Certains établissement songent à mettre la clé sous la porte.