Les journaux s’acharnent à raconter n’importe quoi

17/03/2018
Les journaux s’acharnent à raconter n’importe quoi

Aucun critère politique dans la stratégie de la Banque islamique

Journaux et sites internet rapportent que les responsables togolais ont été obligés de ‘supplier’ la Banque islamique de développement (BID) de reprendre ses financements.

Le ministre de l’Economie et des Finances, Sani Yaya, était à Djeddah en début de semaine pour signer une convention de 20 millions de dollars.

La BID – majoritairement contrôlée par l’Arabie Saoudite - avait récemment annulé trois projets. Bandar Mohamed Hamza Hajjar, le président de l’institution, a tenu à préciser que cette mesure ne concernait pas que le Togo mais tous les pays dont le taux de consommation est ressorti faible sur les crédits accordés.

Mais les médias togolais continuent d’expliquer que cette suspension est la conséquence du rejet par le Togo de la résolution de l’ONU condamnant la décision des Etats-Unis de reconnaître Jérusalem comme la capitale d’Israël.

C’est évidemment une fausse information des journaux togolais et une absence de connaissance des réalités géopolitiques. 

Si l’Arabie Saoudite et Israël n’entretiennent pas officiellement de relations diplomatiques, les consultations sont régulières et de plus en plus étroites.

Signe de ce rapprochement, les autorités de Riyad ont autorisé vendredi la compagnie Air India à survoler son espace aérien pour ses liaisons entre New Delhi et Tel Aviv.

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Le Togo perd du terrain

Environnement

L’érosion côtière frappe le Togo depuis des dizaines d’années. Libération publie lundi une enquête sur ce phénomène.

Le Uber du fret s’implante au Togo

Tech & Web

Après avoir levé 6 millions de dollars, l’application ‘Kobo360’ a décidé de proposer ses services à de nouveaux pays, dont le Togo.

Le gouvernement, chef d'orchestre de la cybersécurité

Tech & Web

Le projet de loi sur la cybersécurité et la lutte contre la cybercriminalité a été adopté jeudi.

Feu vert pour la ratification de la Zone de libre échange

Union Africaine

Les députés ont adopté jeudi le projet de loi autorisant la ratification de l’accord de libre-échange continentale africaine (ZLEC).