Crimes économiques

17/07/2008
Crimes économiques

Le Togo ne peut rester à l'écart du mouvement international de hausse des matières premières et des denrées alimentaires. Le cas du ciment l'illustre particulièrement ; Le dernier conseil des ministres a du prendre des mesures d'ajustement car, le prix de ce matériau étant plus élevé dans les pays voisins, des spéculateurs en profitaient pour exporter illégalement cet élément essentiel à la construction.

Mais, si d'autres ajustements seront hélas demain nécessaires -par exemple dans le domaine des carburants -, cela ne signifie pas que  la porte soit désormais ouverte aux profiteurs de tous ordres qui cherchent à tirer toujours bénéfice du malheur des autres. Dans les périodes de difficultés économiques, les fraudeurs s'échinent toujours à s'enrichir au détriment de la population. C'est pourquoi les ajustements nécessaires ne comportent aucune tolérance à l'égard des spéculateurs. Le gouvernement a engagé une lutte sans merci contre ces criminels économiques. Il faut qu'ils sachent que la justice sera implacable à l'encontre de tous ceux qui cherchent à « affamer »le peuple.

Koffi SOUZA

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

La BOAD évalue les projets qu'elle finance au Togo

Développement

Le Togo, comme les autres membres de l’UEMOA, se prête à l’évaluation des projets financés par la BOAD.

CAN : cuisante défaite

Sport

L'équipe algérienne de football s'est qualifiée dimanche en phase de poules des éliminatoires de la Coupe d'Afrique des Nations.

Filets sociaux : lancement du transfert monétaire

Développement

La phase opérationnelle de la sous-composante ‘transfert monétaire’ du projet de filets sociaux et services de base (FSB) débutera en décembre.

Intensification des investissements dans les infrastructures urbaines

Développement

Le gouvernement et la Banque mondiale ont lancé vendredi le Projet d’infrastructures et de développement urbain (PIDU).