Ecole et coopération pour tous

09/10/2008
Ecole et coopération pour tous

Alors que se desserre progressivement l'étau de la rupture de la coopération, il est significatif qu'une des premières mesures en faveur des populations prise par le pouvoir soit l'institution de la  gratuité de l'école primaire. Le Président de la République, assisté par le nouveau gouvernement, marque ainsi l'intérêt qu'il porte à l'aide aux familles pour mieux scolariser les enfants du Togo.

Le pays qui était un des plus avancés dans le domaine éducatif avait en effet régressé : le taux de scolarisation était passé de 95% en 1990 à 73% en 2007.L'institution de la gratuité va lever les obstacles financiers qui freinaient la scolarisation. L'Etat accompagne ce mouvement en recrutant de nouveaux enseignants : le gouvernement a décidé de faire appel à 2050 professeurs au lieu des 1.250 prévus initialement lors du concours de recrutement.

Dans une première  phase du quinquennat , Faure Gnassingbé a tressé les fils de la réconciliation et remis  la démocratie togolaise sur les rails permettant la reprise pleine et entière de la coopération. S'ouvre à présent une seconde étape où il faut que les populations bénéficient directement de la réinsertion du Togo dans le concert international. L'école pour tous n'est qu'un premier volet de la coopération pour tous.

Koffi Souza

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

77 sièges à pourvoir

Diaspora

488 candidats sont candidats aux élections du Haut Conseil des Togolais de l’Extérieur.

Immersion au Camp des Loges

Sport

Les deux lauréats du concours ‘graines du Togo’, destiné à faire émerger les jeunes talents du foot togolais, sont actuellement en France.

Les faux médicaments, un risque pour la santé

Santé

Près de 67 tonnes de médicaments contrefaits ont été saisis par la douane depuis un an.

Ode à l’Afrique et au Niger

Culture

La chanteuse togolaise Valentine Alvares poursuit une carrière à 200 à l’heure.