Le Togo pionnier de la décolonisation militaire

31/08/2009
Le Togo pionnier de la décolonisation militaire

Lors de la conférence annuelle  des ambassadeurs à Paris, le Président français Nicolas Sarkozy l'a annoncé : « A la fin de cette année, les accords de défense qui nous lient à huit pays africains auront tous été renégociés dans une perspective radicalement nouvelle. » De quoi s'agit-il ? Les anciens accords de défense prévoyaient une possibilité pour la France d'intervenir militairement à la demande des gouvernements africains en cas de troubles intérieurs. Cette  ingérence n'était plus en accord avec l'air du temps : de nos jours, il faut  laisser aux Etats africains la pleine maîtrise de leur destin.

Elle doit donc être supprimée. Cela ne veut pas dire que la France se désintéresse des armées africaines mais qu'elle préfère concevoir son rôle comme un appui à la création de forces africaines capables d'assurer collectivement la sécurité de leur continent, dans le cadre de l'initiative de défense de l'Union africaine. 

Cette évolution est souhaitable .Or quel est le  pays à avoir été choisi pour signer le premier accord rénové de coopération militaire avec la France : c'est le Togo. Insigne hommage fait à la politique sage et responsable que conduit le Président Faure Gnassingbé.

 

Koffi Souza

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Graines de vainqueurs

Sport

En tournée samedi à Atakpamé, Faure Gnassingbé a inauguré la nouvelle pelouse synthétique du stade de la ville. 

Prévoir plutôt que subir

Santé

L’Organisation mondiale de la santé (OMS) vient d’acheminer au Togo des équipements de protection contre le coronavirus chinois.

Prorogation de l'accord de Cotonou jusqu'en décembre 2020

Coopération

Les négociations sur un accord post-Cotonou entre les pays ACP (Afrique, Caraïbes, Pacifique) et l’Union européenne se sont poursuivies vendredi à Bruxelles.

Détection précoce

Santé

Moustafa Mijiyawa, le ministre togolais de la Santé, participera vendredi à Bamako à une réunion d’urgence de la Cédéao.