Pitié pour les réfugiés et les déplacés

22/10/2009
Pitié pour les réfugiés et les déplacés

L'Union Africaine (UA) organise cette semaine un sommet spécial en Ouganda sur les millions de réfugiés et déplacés en Afrique. L'Afrique est le continent qui compte le plus grand nombre de réfugiés et déplacés au monde, soit plus de 17 millions. Le HCR s'occupe de 10,4 millions de personnes dont 2,6 millions de réfugiés, 295.000 réfugiés de retour chez eux, 6,3 millions de déplacés internes, 1,03 million de déplacés réinstallés, et de 100.000 apatrides".

Les causes de ces déplacements de populations sont, en premier lieu, les conflits et les guerres civiles qui perdurent comme en République démocratique du Congo ou en Somalie, ou les crises politiques comme récemment au Kenya. Avec le réchauffement climatique, les catastrophes naturelles comme les sécheresses et inondations créent leur contingent de déplacés.Il faut tout à la fois réparer les dégâts humains et agir sur les causes de ces tragédies. C'est pourquoi un plan d'action doit  être défini pour prévenir les déplacements forcés. La réunion devrait déboucher sur l'adoption  et la ratification par les 53 membres de l'UA d'une "Convention pour la protection et l'assistance aux personnes déplacées en Afrique".

Mais un texte ne suffira pas si, dans le même temps, la sagesse, la tolérance et la bonne gouvernance ne deviennent pas les vertus indiscutables des dirigeants africains.

Koffi Souza

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Une plate forme virtuelle pour le réseautage des femmes

Cédéao

Après le Sénégal, le Mali, le Burkina et la Côte d’Ivoire, la Cédéao a lancé vendredi à Lomé le projet ‘50 millions de femmes ont la parole’.

Art oratoire et débat contradictoire

Culture

Le championnat des joutes verbales francophones aura lieu du 2 février au 16 mars au Togo.

Renforcer la résilience des populations du littoral

Environnement

Le Fonds de l'environnement mondial (FEM) va investir 614 millions de Fcfa dans les deux prochaines années.

Justice est rendue

Justice

Folly Satchivi, un activiste de l’opposition, a été condamné mercredi à 36 mois de prison dont 12 avec sursis.