Un dangereux précédent

10/01/2021
Un dangereux précédent

Justice privée

Le compte Twitter du président des Etats-Unis affiche désormais une page totalement vide. Il a été suspendu de manière définitive.

Le réseau des gazouillis avait déjà durci les mesures de rétorsion dès mercredi, en supprimant plusieurs messages du chef d’Etat, au lieu de simplement les masquer avec des notes d’avertissement. 

Twitter est une plateforme de diffusion qui assure n’être pas responsable des contenus diffusés. Sous la pression des pays européens elle a commencé à supprimer, très partiellement cependant, les publications haineuses, racistes ou faisant l’apologie du terrorisme.

La suppression du compte d’un président des Etats-Unis est un dangereux précédent. Cette forme de justice privée a de quoi inquiéter quant au respect de la liberté d’information.

Qui dit que demain les responsables de Twitter ne décideront un jour pas de fermer les comptes du président togolais, d’officiels, d’organismes publics ou de partis politiques sous un fallacieux prétexte.

Certes, le réseau social de Jack Dorsey est un service privé, mais il ne peut y avoir deux poids, deux mesures.

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Secteur sinistré

Tourisme

Le secteur du tourisme a été fortement impacté par la pandémie, en particulier le tourisme d’affaires et de conférences.

Tout devient vert

Coopération

L’Union européenne contribue à l’embellissement du campus de l’université de Lomé.

Lutte contre les infractions boursières

Uemoa

Le ministre de l’Economie et des Finances, Sani Yaya, a présidé jeudi le conseil des ministres de l’UEMOA.

Le covoiturage débarque au Togo

Tech & Web

Le covoiturage est en vogue en Europe, mais pas seulement.