Lu vendredi dans les journaux

09/09/2011
Lu vendredi dans les journaux

C’est encore le procès pour atteinte à la sûreté de l’Etat qui fait la Une des principaux journaux parus vendredi.

Liberté relate l’audience de la veille au cours de laquelle le général Assani Tidjani s’en est pris à son collègue Titikpina (chef d’Etat major des FAT, ndlr). Ce quotidien se demande également où se trouve aujourd’hui l’informateur de l’ambassade des Etats-Unis, cité par Kpatcha Gnassingbé.

Le Canard souligne que Kpatcha Gnassingbé a tenté de se défausser sur d’autres responsables, notamment militaires, assurant qu’il n’avait aucune responsabilité dans l’organisation du coup d’Etat.

Au centre des audiences, une clé USB qui contenant l’ensemble des plans d’attaque et le communiqué qui devait être lu à la télévision. Qui en est le propriétaire ? Tidjani dit ne jamais en avoir entendu parler, mais Kpatcha affirme le contraire, rapporte Forum de la Semaine.

Ce quotidien souligne que le procès fait de l’ombre à un autre événement majeur de la vie politique au Togo, les premières audiences publiques de la CVJR. 

A propos des audiences justement, Liberté publie les déclarations d’un témoin qui assure que l’ancien président Gnassingbé Eyadema n’est pas l’auteur des coups de feu mortels contre Sylvannus Olympio lors du coup d’Etat de 1963.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Ca va être compliqué

Sport

Le sélectionneur des Eperviers, Claude Leroy multiplie les séances d’entrainement avant la rencontre contre l’Algérie le 18 novembre prochain.

La chanson de Bella Bellow résonne puissamment

Culture

'Blewu' de l'artiste togolaise Bella Bellow a rythmé les cérémonies de commémoration du centenaire de l'armistice dimanche à Paris.

D1 : nouveau leader

Sport

Sara FC de Bafilo a pris la tête du championnat de D1 à l’issue de la 7e journée disputée dimanche.

Faux médicaments : 85 tonnes saisies au premier trimestre

Santé

Les chiffres à eux seuls donnent une idée de l’ampleur du problème. Plus de 85 tonnes de médicaments contrefaits ont été saisis au premier trimestre 2018.