2015 en ligne de mire

14/09/2012
2015 en ligne de mire

Les participants au dialogue politique sont parvenus à s’entendre jeudi sur l’essentiel. C’est à dire sur le cadre électoral et le découpage pour les prochaines élections législatives. Mais pour les opposants radicaux, l’important n’est pas là. Ils s’intéressent assez peu aux modalités de ce scrutin, mais bien bien davantage à la présidentielle de 2015.

Ils ont donc naturellement réagi à l’une des propositions validées hier, à savoir, l’élection du président de la République au suffrage universel direct pour un mandat de cinq ans renouvelable une seule fois.

Une disposition qui, si elle est adoptée, aura comme point de départ 2015 et ne saurait être rétroactive.

Mais Zeus Ajavon, le leader du collectif « Sauvons le Togo », exige qu’elle ait un effet immédiat ; autrement dit que le président Faure Gnassingbé, qui effectue son second mandat, ne puisse plus se représenter.

Une réaction qui n’est pas surprenante de la part d’opposants qui, il y a quelques jours encore, demandaient le départ pur et simple du chef de l’Etat.

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

CAN : cuisante défaite

Sport

L'équipe algérienne de football s'est qualifiée dimanche en phase de poules des éliminatoires de la Coupe d'Afrique des Nations.

Filets sociaux : lancement du transfert monétaire

Développement

La phase opérationnelle de la sous-composante ‘transfert monétaire’ du projet de filets sociaux et services de base (FSB) débutera en décembre.

Intensification des investissements dans les infrastructures urbaines

Développement

Le gouvernement et la Banque mondiale ont lancé vendredi le Projet d’infrastructures et de développement urbain (PIDU). 

L'alpha et l'omega du développement

Développement

Le Premier ministre s’est exprimé jeudi au dernier jour du Forum sur les énergies nouvelles organisé par la BOAD.