Abondance de candidats indépendants

19/09/2007
Abondance de candidats indépendants

Près de 90 listes de partis, alliances de partis et de candidats indépendants ont été reçues par la Commission électorale nationale indépendante du Togo (Céni), selon des sources bien informées.

Parmi ces dossiers, figurent un grand nombre de listes de candidats indépendants."C'est vraiment surprenant. Ce sont eux qui dominent", indiquent ces sources.

"Tous les grands partis politiques ont déposé la liste de leurs candidats. Si tout va bien, elles seront publiées dans les heures à venir", ont-ils souligné.

Le Rassemblement du peuple togolais (RPT), l'Union des forces de changement (UFC), le Comité d'Action pour le renouveau (CAR), la Convergence patriotique panafricaine (CPP), la Convention démocratique des peuples africains (CDPA), ainsi que le Parti démocratique pour le renouveau (PDR) sont en lice pour ces législatives.

A la Céni, on procède déjà à la vérification des pièces déposées.

Les dossiers seront ensuite envoyés à l'administration territoriale pour une seconde vérification, avant d'être expédiés à la Cour constitutionnelle pour validation.

Les élections législatives sont prévues le 14 octobre prochain.

La campagne électorale en vue de ces législatives est prévue du 29 septembre au 12 octobre.

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Incendie maîtrisé à l'université de Lomé

Faits divers

Un incendie s’est déclaré lundi dans le bâtiment accueillant la faculté des sciences économiques et de gestion à Lomé.

Les intempéries font 3 victimes

Faits divers

Les fortes pluies qui se sont abattues dans la nuit de samedi à dimanche sur Lomé et sa périphérie ont causé la mort de 3 personnes.

Début de l'exercice Obangame Express

Coopération

Un exercice naval dénommé Obangame Express, assuré par les forces navales américaines en Afrique (NAVAF), a débuté vendredi avec la participation du Togo.

Interdits à la vente

Santé

Quatre médicaments importés ont été retirés de la vente. Le ministère de la Santé invoque des raisons commerciales.