Bawara : « Un message de vœux n’est pas un discours politique »

06/01/2012
Bawara : « Un message de vœux n’est pas un discours politique »

Interrogé vendredi sur Kanal FM, Gilbert Bawara (photo), le conseiller du président Faure Gnassingbé, a vivement réagit aux critiques suscitées par le message de vœux du chef de l’Etat. Politiciens de l’opposition et presse privée ont jugé l’intervention creuse et sans annonces concrètes.

M. Bawara a rappelé qu’un message de Nouvel An n’était en aucun cas un discours politique.

«Aujourd’hui nous sommes à un point de charnière. Nous devons choisir entre la préservation de la cohésion nationale, de la paix civile, le dialogue et la concertation au lieu d’entrer dans une sorte de démagogie populiste en faisant des annonces intempestives »,  a déclaré M. Bawara.

L’ancien ministre de la Coopération du Togo a également souligné que le caractère du président ne l’incitait pas à « fanfaronner ».

« Le chef de l’Etat mène sa mission avec humilité en espérant que les Togolais perçoivent par eux-mêmes les résultats et tout en sachant que qu’il faut toujours faire plus et mieux», a expliqué Gilbert Bawara.

Questionné sur les discussions au sein du Cadre permanent de dialogue et de concertation (CPDC), M. Bawara a estimé que les travaux 

« ont permis des avancées majeures sur un certain nombre de préoccupations ».

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

La chanson de Bella Bellow résonne puissamment

Culture

'Blewu' de l'artiste togolaise Bella Bellow a rythmé les cérémonies de commémoration du centenaire de l'armistice dimanche à Paris.

D1 : nouveau leader

Sport

Sara FC de Bafilo a pris la tête du championnat de D1 à l’issue de la 7e journée disputée dimanche.

Faux médicaments : 85 tonnes saisies au premier trimestre

Santé

Les chiffres à eux seuls donnent une idée de l’ampleur du problème. Plus de 85 tonnes de médicaments contrefaits ont été saisis au premier trimestre 2018.

Savoir doser la prise d'antibiotiques

Santé

L’emploi inapproprié et massif des antibiotiques allié au manque d’information des médecins contribuent au développement de la résistance microbienne.