Ce que contient l'accord de Ouaga

11/08/2009
Ce que contient l'accord de Ouaga

L'accord de Ouagadougou intervenu samedi entre les différents partis porte sur la composition de la Commission électorale nationale indépendante (Céni) qui comprendra 17 membres dont 5 de la majorité parlementaire, 5 de l'opposition parlementaire, 3 de l'opposition extraparlementaire, trois de la société civile et 1 de l'administration.

Les conditions d'éligibilité ont également été assouplies.   En ce qui concerne le mode de scrutin, des réflexions seraient en cours pour arrêter un modèle consensuel.

 

Le pouvoir opte pour un scrutin à un tour alors que l'opposition serait favorable à un scrutin à deux tours.

 

"Nous sommes entièrement satisfaits des résultats auxquels nous sommes parvenus, car comme vous le savez, le chef de l'Etat a fait le pari d'organiser des élections apaisées de sorte qu'aucune goutte de sang ne soit encore versée à la suite dette élection'" a déclaré Solitoki Esso, secrétaire général du rassemblement du peuple togolais (RPT au pouvoir).

 

Même sentiment de satisfaction du côté de l'opposition qui considère l'élection de 2010 comme un tournant historique.

  "Le scrutin de 2010 est un tournant majeur pour faire en sorte que le Togo retrouve l'apaisement qui devra lui permettre de se remettre définitivement sur le chemin du développement" a déclaré Apévon Dodji, président national du Comité d'Action pour le Renouveau (CAR).

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Asky transporteur officiel du PAM

Coopération

Le Programme alimentaire mondial (PAM) a installé au Ghana son centre de réponse africain au covid-19.

Grand Lomé : la pré-collecte est à la charge des communes

Environnement

Le District autonome du grand Lomé (DAGL) a lancé l’offensive contre les dépotoirs sauvages.

Un drame qui ne restera pas impuni

Faits divers

Un fonctionnaire de police a ouvert le feu jeudi sur un laveur de voitures qui a été mortellement atteint.

La clé sous la porte

Tourisme

A Lomé, l’industrie hôtelière est sinistrée. Certains établissement songent à mettre la clé sous la porte.