Discuter en préservant l’ordre constitutionnel

18/12/2017
Discuter en préservant l’ordre constitutionnel

Gilbert Bawara

‘Toutes les conditions sont réunies pour aller à un dialogue entre togolais. Nous sommes dans une démocratie et on ne forcera personne à venir au dialogue’, a déclaré lundi Gilbert Bawara, le ministre de l’Administration territoriale, sur Kanal FM.

Pas question d’être pris à défaut par ceux qui veulent utiliser les blocages comme une caisse de résonnance pour maintenir la mobilisation, a prévenu le ministre.

Oui au dialogue, tout en gardant à l’esprit qu’il y a un calendrier électoral à rerspecter, a-t-il ajouté.

M. Bawara a confirmé ce qu’avait indiqué dimanche le président Faure Gnassingbé. Seront invités à participer au dialogue les partis siégeant à l’Assemblée nationale et les autres. Mais le gouvernement veillera à convier les formations ayant une véritable représentation politique afin d’éviter une participation pléthorique.

Le gouvernement jouera un rôle de totale neutralité lors des discussions. A la majorité et à l’opposition de trouver les moyens de sortir de la crise.

Enfin, Gilbert Bawara a rappelé que le dialogue à venir se tiendrait sur les bases de la préservation de l’ordre constitutionnel et le respect des institutions  démocratiques.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Gomido conserve la tête du classement

Sport

Classement inchangé. Gomido reste en tête du championnat de D1 avec 7 points à l’issue de la 4e journée.

Se préparer à l’économie numérique et aux emplois de demain

Développement

La BM souhaite recueillir le point de vue des jeunes sur le développement numérique

Chirurgie plastique à l'hôpital Saint Jean de Dieu

Santé

L’Hôpital Saint Jean de Dieu d’Afagnan (100km de Lomé, préfecture du Bas-Mono) accueillera du 1er au 12 novembre une mission médicale espagnole.

Renforcer l’efficacité des partenariats

Développement

Le Partenariat mondial pour une coopération efficace au service du développement aide les pays à mieux gérer l'aide.