Faire du 4e recensement un succès

08/11/2010
Faire du 4e recensement un succès

Un recensement a débuté au Togo samedi dernier ; c’est le premier depuis 19 ans. Une opération qui demande une logistique très importante et des moyens financiers conséquents. Les 7000 agents doivent parcourir tout le Togo de la plus grande ville jusqu’au village le plus reculé. Ce qui n’est pas toujours simple.
La ministre auprès du Président de la République, chargée de la Planification, du Développement et de l’Aménagement du Territoire, Dédé Ahoefa Ekoué (photo), supervise ce recensement.

Republicoftogo.com : Alors, Madame la Ministre, comment ça se passe ?
Dédé Ahoéfa Ekoué : Bien. Sur la base des informations que nous recevons, nous pouvons dire que le recensement a été lancé avec succès. Pour l’instant, nous n’avons pas noté d’incident majeur. Les populations réservent un accueil favorable et répondent aux questions des agents recenseurs.
Les seuls endroits où nous avons noté quelques difficultés sont les quartiers ou les régions qui ont été atteints par les inondations. C’est des situations que nous avions d’ailleurs anticipé et équipant les agents de bottes et, dans certains cas, de pirogues pour leur permettre d’accomplir leur mission.
Nous disposons d’un réseau de communication permanent afin d’être informé en temps réels des problèmes qui surgissent sur le terrain de manière à pouvoir les corriger au fur et à mesure.
Nous poursuivons aussi la sensibilisation de la population pour expliquer à quoi doit servir le recensement.
Tout ce dispositif bénéficie de l’appui indispensable des préfets qui sont les présidents des Comités locaux de recensement; leurs interventions facilitent véritablement l’accès à la population dans les différentes préfectures.
Republicoftogo.com : Certains agents recenseurs ont relevé des manquements sur le plan de la logistique.
Dédé Ahoéfa Ekoué : Nous avons mis tous les moyens en œuvre pour que le matériel nécessaire soit disponible. C’est vrai qu’ici ou là, il y de petites défaillances comme l’absence de piles pour les calculatrices ou des stylos qui ne marchent pas. C’est mineur et c’est sur le point d’être corrigé.
Republicoftogo.com : Vous êtes donc confiante pour la suite ?
Dédé Ahoéfa Ekoué : Il y deux éléments qui vont faire de ce recensement un succès. D’abord l’accueil fait aux agents recenseurs par la population. De ce côté là, aucun problème, le public a parfaitement compris l’intérêt d’une telle opération et il très disponible.
Il y a ensuite la logistique. Nous ne sommes pas inquiets car nous avons la capacité d’intervenir presque en temps réel là où il pourrait y avoir des difficultés.
Nous maîtrisons parfaitement l’organisation. L’effort doit se poursuivre pour les 13 jours à venir pour faire de ce 4e recensement de l’histoire du Togo un vrai succès.
Je tiens à cette occasion à remercier les médias qui nous aident beaucoup.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Une question environnementale et de santé publique

Environnement

Le Togo ne dispose pas encore d’une stratégie de gestion et de traitement des produits chimiques et des déchets dangereux. C’est un vrai problème et une question environnementale.

Socle commun et partenariats régionaux

Coopération

Les négociations se poursuivent à Bruxelles depuis le mois de septembre entre le groupe des pays ACP et l'Union européenne afin de parvenir à un nouvel accord de coopération.

Route maudite ?

Faits divers

La route nationale 1 est-elle maudite ? En 48h, deux accidents ont causé la mort d’au mois 7 morts et des dizaines de blessés.

Promotion de l'emploi et sécurité au travail

Social

La France et le BIT (Bureau international du travail) sont liés par un accord de partenariat dont bénéficie directement le Togo.