Faure invite les populations à cultiver les valeurs de paix

16/01/2009
Faure invite les populations à cultiver les valeurs de paix

Faure Gnassingbé a lancé vendredi à Atakpamé, chef lieu de la région des Plateaux, un appel aux populations pour cultiver davantage les valeurs de paix et de réconciliation.

Le Président, qui était accompagné du Premier ministre Gilbert Hopungbo et de plusieurs membres du gouvernement, a reçu les voeux de la populations adressés par Togbui Agokoli IV, chef traditionnel de Notsè et président de l'Union des chefs traditionnels du Togo. "Les populations de la région des Plateaux apprécient vivement les mesures que vous avez demandé de prendre au gouvernement pour rendre l'enseignement scolaire et préscolaire gratuit, les mesures d'accompagnement du monde rural après les inondation, la gratuité des ARV et bien d'autres mesures sociales qui participent à améliorer les conditions de vie et de travail "a déclaré Togbui Agokoli IV.

En réponse, le chef de l'Etat  a convié les habitants à davantage de rigueur dans le travail ; il les a exhorté à conforter la paix et la réconciliation nationale.

"Il serait fastidieux de d'énumérer tout ce que nous aurons à faire au cours de cette année 2009, mais sachez que nous ne pourrons le faire que si vous maintenez la paix et la réconciliation" a martelé Faure qui a promis revenir à Atakpamé pour s'assurer du bon développement de la région.

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

La FIFA va financer la construction d’un Centre technique

Sport

Une mission de la FIFA s’est rendue au Togo pour évaluer les besoins de la Fédération.

Relation ultra-pacifique

Coopération

Le Togo ne dispose pas de centrales nucléaires et n’a pas de programme atomique civil ou militaire.

Des couveuses pour les hôpitaux togolais

Coopération

Tika, l’Agence de coopération turque, a offert au Togo 6 couveuses destinées aux principaux hôpitaux du pays.

Une justice plus humaine

Justice

Les expulsion forcées, les démolitions de bâtiments, ordonnées par décision de justice, sont suspendues jusqu’à nouvelle ordre.