Houngbo : « Nous devons fédérer toutes nos énergies »

28/06/2010
Houngbo : « Nous devons fédérer toutes nos énergies »

« Je l’ai toujours dit et je le défendrai toujours, les compétences sont partout, notamment dans tous les partis politiques. L’objectif du chef de l’Etat, auquel j’adhère pleinement, c’est d’aller chercher les ressources, les compétences où qu’elles se trouvent. (…) ». Dans un entretien publié cette semaine par l’hebdomadaire économique et financier "Les Afriques", le Premier ministre togolais, Gilbert Houngbo, justifie l’entrée de représentants de l’UFC au gouvernement et rappelle au passage qu’ « il ne faut surtout pas interpréter cette ouverture comme une remise en cause de la victoire (du président Faure Gnassingbé) qui est nette avec 60% ».
Dans la même interview, M. Houngbo précise les priorités de son équipe : infrastructures, amélioration du climat des affaires, développement du secteur agricole
« L’assainissement de la gestion financière doit nous permettre de continuer à augmenter nos recettes fiscales et douanières », explique le PM qui compte également sur une réduction de la dette et sur l’ouverture de son pays à de nouveaux partenaires pour générer les budgets indispensables au programme de développement.
Les Afriques N° 126 (vente en kiosque et sur le Web)

Accéder au site

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

La chanson de Bella Bellow résonne puissamment

Culture

'Blewu' de l'artiste togolaise Bella Bellow a rythmé les cérémonies de commémoration du centenaire de l'armistice dimanche à Paris.

D1 : nouveau leader

Sport

Sara FC de Bafilo a pris la tête du championnat de D1 à l’issue de la 7e journée disputée dimanche.

Faux médicaments : 85 tonnes saisies au premier trimestre

Santé

Les chiffres à eux seuls donnent une idée de l’ampleur du problème. Plus de 85 tonnes de médicaments contrefaits ont été saisis au premier trimestre 2018.

Savoir doser la prise d'antibiotiques

Santé

L’emploi inapproprié et massif des antibiotiques allié au manque d’information des médecins contribuent au développement de la résistance microbienne.