La nécessaire adaptation de l'armée togolaise

15/10/2014
La nécessaire adaptation de l'armée togolaise

Refondation de l'armée, une nécessité selon Faure Gnassingbé

Cérémonie inédite mercredi au camp militaire RIT Gnassingbé Eyadema de Lomé. Le chef de l’Etat a remis le drapeau au premier bataillon d’intervention rapide (BIR). Cette cérémonie marque le début des grandes manœuvres au sein de l’armée avec la création de deux BIR, l’une pour la région des Maritime et des Plateaux et la seconde pour celle des régions Centrale, Kara et Savanes qui sera opérationnelle prochainement.

La BIR ‘Maritime/Plateaux’ est commandée par le commandant Madjoulba.

Ces deux forces dotées chacune d’environ 550 hommes suréquipés sont censés répondre aux crises urgentes de type attaque maritime ou terrestre. 

La réforme de l’armée vise une plus grande rationalisation pour mieux affronter les nouvelles menaces (terrorisme, Boko Haram, etc.).

Le commandant Madjoulba

‘Cette nouvelle unité est dotée de moyens modernes et sera capable d’accomplir efficacement les missions dévolues aux forces de défense et de sécurité. Elle est la concrétisation du processus de la refondation que le chef de l’Etat a décidé et répond ainsi à la prise en compte d’un genre nouveau de défi sécuritaire à savoir l’émergence du terrorisme, les rebellions, la criminalité transfrontalière et les trafics de tout genre’, a expliqué Abalo Félix Kadhanga, le chef d’état-major général des FAT lors de la cérémonie.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Ca va être compliqué

Sport

Le sélectionneur des Eperviers, Claude Leroy multiplie les séances d’entrainement avant la rencontre contre l’Algérie le 18 novembre prochain.

La chanson de Bella Bellow résonne puissamment

Culture

'Blewu' de l'artiste togolaise Bella Bellow a rythmé les cérémonies de commémoration du centenaire de l'armistice dimanche à Paris.

D1 : nouveau leader

Sport

Sara FC de Bafilo a pris la tête du championnat de D1 à l’issue de la 7e journée disputée dimanche.

Faux médicaments : 85 tonnes saisies au premier trimestre

Santé

Les chiffres à eux seuls donnent une idée de l’ampleur du problème. Plus de 85 tonnes de médicaments contrefaits ont été saisis au premier trimestre 2018.