Le boycott des législatives serait une grave erreur

20/10/2012
Le boycott des législatives serait une grave erreur

«La seule arme dont dispose l’opposition togolaise aujourd’hui, c’est la négociation». Tel est le point de vue exposé vendredi par Jean Yaovi Degli (photo), ancien secrétaire général du Barreau pénal international, ancien ministre, avocat au Togo et en France, qui intervenait lors d’une conférence organisée à Lomé par le mouvement « M150 ».

M. Degli s’est étonné que certains représentants de l’opposition radicale rejettent systématiquement toutes les offres de discussions du gouvernement.

Il a déploré le manque de vision de l’opposition « qui n’a jamais su anticiper sur les événements » et mis en garde contre toute tentation d’un boycott des élections législatives.

« Ce serait une grave erreur de la part de l’opposition », a-t-il prévenu.

« Tous les problèmes constitutionnelles que nous connaissons aujourd’hui découlent justement du boycott des législatives de 1999 », a rappelé l’avocat.

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

La chanson de Bella Bellow résonne puissamment

Culture

'Blewu' de l'artiste togolaise Bella Bellow a rythmé les cérémonies de commémoration du centenaire de l'armistice dimanche à Paris.

D1 : nouveau leader

Sport

Sara FC de Bafilo a pris la tête du championnat de D1 à l’issue de la 7e journée disputée dimanche.

Faux médicaments : 85 tonnes saisies au premier trimestre

Santé

Les chiffres à eux seuls donnent une idée de l’ampleur du problème. Plus de 85 tonnes de médicaments contrefaits ont été saisis au premier trimestre 2018.

Savoir doser la prise d'antibiotiques

Santé

L’emploi inapproprié et massif des antibiotiques allié au manque d’information des médecins contribuent au développement de la résistance microbienne.