Les prédictions de Jeune Afrique

10/12/2007
Les prédictions de Jeune Afrique

Jeune Afrique semble aller vite en besogne. L'hebdomadaire panafricain écrit cette semaine « qu'il n'y aura pas de ministre issu du principal parti d'opposition (UFC, ndlr) dans le gouvernement de Komlan Mally (…). Le Comité d'action pour le renouveau (CAR) n'y sera pas non plus (…). On ignore d'où ce journal tient ses informations car pour le moment, le président du Togo, Faure Gnassingbé, et le nouveau PM poursuivent leurs consultations.

Jeune Afrique explique le boycott des partis d'opposition par leur souci de faire « assumer » au RPT sa victoire aux législatives.« En cas d'échec de Komlan Mally à relancer l'économie et à améliorer le quotidien de la population, l'opposition n'aurait pas pu lui en faire le reproche lors de la présidentielle prévue dans deux ans si elle avait gouverné avec lui … », écrit encore l'hebdo.

Le nouveau gouvernement devrait être annoncé cette semaine. On verra alors si les prédictions de Jeune Afrique s'avèrent pertinentes.

Jeune Afrique N° 2448 du 9 décembre 2007

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Vite et bien

Développement

Koffi Tsolényanu, le ministre de l’Urbanisme était samedi à Kara (nord du Togo) pour s’assurer de l’avancement des chantiers en cours.

La sanction est tombée

Justice

L'hebdomadaire 'Indépendant Express' est désormais banni du paysage médiatique togolais. 

Le dossier n'est pas classé

Justice

L’incendie criminel du Grand Marché de Lomé n’est pas une affaire classée.

Assistance médicale de Mashav

Coopération

Israël a offert au CHR d'Atakpamé des équipements de lutte contre le Coronavirus, y compris des respirateurs.