Les prédictions de Jeune Afrique

10/12/2007
Les prédictions de Jeune Afrique

Jeune Afrique semble aller vite en besogne. L'hebdomadaire panafricain écrit cette semaine « qu'il n'y aura pas de ministre issu du principal parti d'opposition (UFC, ndlr) dans le gouvernement de Komlan Mally (…). Le Comité d'action pour le renouveau (CAR) n'y sera pas non plus (…). On ignore d'où ce journal tient ses informations car pour le moment, le président du Togo, Faure Gnassingbé, et le nouveau PM poursuivent leurs consultations.

Jeune Afrique explique le boycott des partis d'opposition par leur souci de faire « assumer » au RPT sa victoire aux législatives.« En cas d'échec de Komlan Mally à relancer l'économie et à améliorer le quotidien de la population, l'opposition n'aurait pas pu lui en faire le reproche lors de la présidentielle prévue dans deux ans si elle avait gouverné avec lui … », écrit encore l'hebdo.

Le nouveau gouvernement devrait être annoncé cette semaine. On verra alors si les prédictions de Jeune Afrique s'avèrent pertinentes.

Jeune Afrique N° 2448 du 9 décembre 2007

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Marche forcée vers l'uniformisation

Uemoa

Les 8 pays composant l'UMOA doivent avoir les mêmes règles et les mêmes pratiques. Ce n'est pas encore le cas.

Le PNUD prêt à faire davantage

Coopération

Le ministre de l’Environnement, David Oladokoun, s’est entretenu lundi avec Aliou Dia, le représentant résident du PNUD au Togo.

Les footballeurs togolais se distinguent à l'étranger

Sport

Si l'équipe nationale n'est pas très en forme, les joueurs togolais évoluant à l'étranger affichent d'excellents résultats.

Télécommunications : réduire les disparités

Tech & Web

L'UIT a toujours prêté une grande attention à la fracture numérique et aux écarts de développement.