On se retrouve prochainement

25/02/2018
On se retrouve prochainement

Reprise des débats dans une dizaine de jours

Les participants au dialogue politique se sont séparés vendredi avec la promesse de se revoir très bientôt.

Invité dimanche d’une radio privée, Jean Kissi, le secrétaire général du CAR (opposition) a indiqué que les discussions avaient achoppé sur la question du retour à la constitution de 1992 et ses implications.

Pour sortir de l’impasse, il est prévu de nouvelles consultations avec le président du Ghana, Nana Akufo Addo dès son retour d’une tournée à l’étranger.

Ce fameux retour à la constitution de 1992 réclamée par les opposants est pour eux le moyen de pousser Faure Gnassingbé dehors dès maintenant ou en 2020 et de l’empêcher de se représenter. C’est la raison pour laquelle ils ne veulent rien lâcher.

En septembre dernier, les députés de la majorité ont approuvé un projet de loi qui limite à deux le nombre de mandats de 5 ans. Exactement ce que réclame l’opposition, mais pas d' interdiction pour le président sortant de se représenter.

Logique car une loi constitutionnelle, par essence, ne peut être rétroactive, ni au Togo, ni ailleurs.

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Le Uber du fret s’implante au Togo

Tech & Web

Après avoir levé 6 millions de dollars, l’application ‘Kobo360’ a décidé de proposer ses services à de nouveaux pays, dont le Togo.

Le gouvernement, chef d'orchestre de la cybersécurité

Tech & Web

Le projet de loi sur la cybersécurité et la lutte contre la cybercriminalité a été adopté jeudi.

Feu vert pour la ratification de la Zone de libre échange

Union Africaine

Les députés ont adopté jeudi le projet de loi autorisant la ratification de l’accord de libre-échange continentale africaine (ZLEC).

Destins communs

Diaspora

Une délégation venue de Guadeloupe et de Martinique vient d'achever une visite au Togo sur le thème ‘Diasporas et mémoire de l’esclavage transatlantique’.