Pas encore suffisant pour les opposants

04/02/2019
Pas encore suffisant pour les opposants

La justice doit s'appliquer

Près de 500 détenus, dont certains condamnés pour des faits de violences lors de manifestations politiques, ont ou vont recouvrer la liberté. Un geste d’apaisement après des mois de crise politique.

Les responsables de la coalition de l’opposition se sont félicités de ces annonces.

‘Il faut saluer cette démarche du président de la République. Je suis heureux pour ceux qui sont sortis’, a déclaré dimanche au micro d’une radio privée Nathaniel Olympio, l’un des membres de la coalition.

Mais il réclame davantage. A l’écouter, une centaine de personnes incarcérées pour des faits liés aux troubles politiques seraient toujours emprisonnés. 

M. Olympio souhaite un élargissement global.

De son côté,Paul Dodji Apévon, le président des Forces démocratiques de la République (FDR), a jugé lundi ces libérations positives et allant dans le sens d'un apaisement général. Même si il a demandé aux autorités de faire encore plus.

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Les faux médicaments, un risque pour la santé

Santé

Près de 67 tonnes de médicaments contrefaits ont été saisis par la douane depuis un an.

Ode à l’Afrique et au Niger

Culture

La chanteuse togolaise Valentine Alvares poursuit une carrière à 200 à l’heure.

Les pieds dans le sable

Tech & Web

Comme chaque année, Togo Cellulaire prend possession de la plage de Lomé du 18 août au 8 septembre.

Le pays est trop dépendant des appuis extérieurs

Santé

Plus de 11 milliards de Fcfa ont été consacrés au Togo à la lutte contre le sida en 2018.