Pas encore suffisant pour les opposants

04/02/2019
Pas encore suffisant pour les opposants

La justice doit s'appliquer

Près de 500 détenus, dont certains condamnés pour des faits de violences lors de manifestations politiques, ont ou vont recouvrer la liberté. Un geste d’apaisement après des mois de crise politique.

Les responsables de la coalition de l’opposition se sont félicités de ces annonces.

‘Il faut saluer cette démarche du président de la République. Je suis heureux pour ceux qui sont sortis’, a déclaré dimanche au micro d’une radio privée Nathaniel Olympio, l’un des membres de la coalition.

Mais il réclame davantage. A l’écouter, une centaine de personnes incarcérées pour des faits liés aux troubles politiques seraient toujours emprisonnés. 

M. Olympio souhaite un élargissement global.

De son côté,Paul Dodji Apévon, le président des Forces démocratiques de la République (FDR), a jugé lundi ces libérations positives et allant dans le sens d'un apaisement général. Même si il a demandé aux autorités de faire encore plus.

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Deux concerts à ne rater sous aucun prétexte

Culture

Deux concerts géants auront lieu à Tsévié et à Lomé à l'occasion des fêtes de l'indépendance.

La France récompense un projet d’innovation sociale

Développement

L’ONG WEP-Togo vient de recevoir le Prix international de la Fondation ‘La France s’engage’.

La lutte contre la pauvreté s'intensifie

Développement

61.000 foyers dans 585 villages les plus défavorisés recevront tous les trois mois pendant 2 ans deux ans, 15.000 Fcfa.

L'OMS va évaluer les nouveaux besoins

Santé

Matshidiso Moeti (Botswana), la directrice pour l’Afrique de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) sera à Lomé le 23 avril.