Respecter les délais constitutionnels

10/02/2010
Respecter les délais constitutionnels

Après plusieurs heures de discussions à Ouagadougou, les représentants du RPT (au pouvoir) et de l’opposition (UFC et CAR) ne sont pas parvenus à trouver un accord sur la révision du fichier électoral en vue de l'élection présidentielle du 28 février au Togo.
Outre la révision des listes, certains partis d’opposition demandent l'authentification des bulletins de vote, la suppression du vote par anticipation et un "meilleur encadrement" des votes par procuration. Ils demandent également à Blaise Compaoré, le médiateur, de demander aux autorités de repousser la date du scrutin.
Impossible a répondu le président du Burkina Faso. Un proche de M. Compaoré a rappelé que "l'élection devrait nécessairement se tenir entre le 28 février et le 5 mars pour rester dans les délais constitutionnels ».
Solitoki Esso, le secrétaire général du RPT a été encore plus précis. "Nous tenons à ce que les élections aient absolument lieu le 28 février 2010", a-t-il dit.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Asko domine le championnat

Sport

La 17e journée du championnat de première division s’est déroulée mercredi.

Le digital est au coeur du développement

Tech & Web

Les nouvelles technologies sont un accélérateur de développement. Des dizaines d’études publiées sur le sujet confirment cette tendance.

La Chine promet son aide

Santé

Il est indéniable que l’apparition brutale de l’épidémie covid-19 hors de Chine change la donne.

L'aéroport de Lomé se tient prêt

Santé

L’aéroport international de Lomé fait l’objet d’un suivi extrêmement rigoureux face à la menace que représente le covid-19.