Rencontre inédite médias/forces de sécurité

22/05/2007
Rencontre inédite médias/forces de sécurité

Les journalistes du Togo ainsi que des représentants des forces de l'ordre et de sécurité ont, à l'issue d'un atelier conjoint, tenu le week-end dernier, recommandé l'élaboration d'un code de conduite et de respect de leurs règles professionnelles respectives. Cet atelier, qui s'est tenu à quelques mois de l'organisation des élections législatives, entend régler le climat de méfiance réciproque, le manque de respect mutuel et les conflits qui opposent les forces de sécurité et les représentants de la presse, dans l'exercice de leurs fonctions.

Aussi l'atelier a-t-il prévu l'organisation de journées "portes- ouvertes" sur l'armée, les forces de l'ordre et de sécurité, afin de permettre aux journalistes de s'imprégner de la mission des corps habillés.L'atelier, organisé avec l'appui financier et technique de International Media Support (IMS) basé au Danemark et Media Foundation for West Africa(MFWA) basée à Accra (Ghana), recommande également la mise en place d'un interface entre les forces de sécurité et les médias, en vue de faciliter l'accès des journalistes aux sources militaires et policières.

L'Observatoire togolais des médias (OTM), ainsi que les différentes institutions de la presse nationale sont à l'origine de cette rencontre inédite.

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Le Fonds Khalifa entre en jeu

Développement

Le Fonds Khalifa pour le développement de l'entreprise va injecter 15 millions de dollars dans de petits projets agricoles. 

80 jurés pour juger d'affaires graves

Justice

La première session de la Cour d'assises de l’année a débuté lundi. 63 affaires seront jugées.

HCTE : le processus électoral est lancé

Diaspora

Les Togolais de l'extérieur doivent élire 77 représentants lors d'un processus démocratique inédit.

Un sanctuaire dont la population ne doit pas être oubliée

Environnement

Le parc de Fazao-Malfakassa doit être protégé sans pénaliser la population riveraine.