Rencontre inédite médias/forces de sécurité

22/05/2007
Rencontre inédite médias/forces de sécurité

Les journalistes du Togo ainsi que des représentants des forces de l'ordre et de sécurité ont, à l'issue d'un atelier conjoint, tenu le week-end dernier, recommandé l'élaboration d'un code de conduite et de respect de leurs règles professionnelles respectives. Cet atelier, qui s'est tenu à quelques mois de l'organisation des élections législatives, entend régler le climat de méfiance réciproque, le manque de respect mutuel et les conflits qui opposent les forces de sécurité et les représentants de la presse, dans l'exercice de leurs fonctions.

Aussi l'atelier a-t-il prévu l'organisation de journées "portes- ouvertes" sur l'armée, les forces de l'ordre et de sécurité, afin de permettre aux journalistes de s'imprégner de la mission des corps habillés.L'atelier, organisé avec l'appui financier et technique de International Media Support (IMS) basé au Danemark et Media Foundation for West Africa(MFWA) basée à Accra (Ghana), recommande également la mise en place d'un interface entre les forces de sécurité et les médias, en vue de faciliter l'accès des journalistes aux sources militaires et policières.

L'Observatoire togolais des médias (OTM), ainsi que les différentes institutions de la presse nationale sont à l'origine de cette rencontre inédite.

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Littérature pour tous

Culture

Le Festival international de littérature francophone (Filbleu) a démarré mardi dans plusieurs villes dont Atakpamé et Badou.

Un beau sourire s'entretient

Santé

L’association des chirurgiens dentistes du Togo (ACDT) a lancé mardi une campagne de sensibilisation et d’éducation à la santé bucco-dentaire.

Incendie maîtrisé à l'université de Lomé

Faits divers

Un incendie s’est déclaré lundi dans le bâtiment accueillant la faculté des sciences économiques et de gestion à Lomé.

Les intempéries font 3 victimes

Faits divers

Les fortes pluies qui se sont abattues dans la nuit de samedi à dimanche sur Lomé et sa périphérie ont causé la mort de 3 personnes.