Renforcement du dispositif anti-corruption

01/05/2009
Renforcement du dispositif anti-corruption

Les députés ont autorisé jeudi à l'unanimité, la ratification par le Togo du protocole sur la lutte contre la corruption signé à Dakar en décembre 2001 et la convention de l'Union Africaine (UA) sur la prévention et la lutte contre la corruption adoptée à Maputo en juillet 2003.  « L'objectif du gouvernement est de renforcer la transparence et la bonne gouvernance dans notre pays. Je voudrais vous féliciter pour l'adoption de ces deux textes » a déclaré le ministre de l'Administration territoriale, Pascal Bodjona (photo), qui représentait son collègue de l'Economie et des Finances, absent du Togo actuellement.

Au cours des travaux, Pascal Bodjona, Koffi Esaw (Affaires étrangères) et Hamadou Yacoubou (Droits de l'homme) ont fait part des difficultés rencontrées dans le fonctionnement au quotidien de la commission de lutte contre la corruption mise en place par le gouvernement togolais en 2001.Il y a lieu de poursuivre le combat contre les différentes formes de corruption, notamment le racket au niveau des postes de contrôle sur les routes ou la corruption à la base. Les ministres ont également souhaité la mise en place rapide de la Cour des comptes.

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Pour la bonne cause

Culture

John & Gifty, Kiko, Kroll, Sethlo, Giovani et d’autres artistes se produiront le 10 avril à partir de 20 TU pour un concert exceptionnel en ligne.

Les éléphants ont disparu

Environnement

Le parc national Fazao-Malfakassa dans la préfecture de Tchaoudjo (région centrale) est un site touristique remarquable.

Accélérer la vaccination est une nécessité

Santé

Le variant britannique n’épargne pas le Togo. La souche plus contagieuse du Coronavirus est bien là.

Augmentation des capacités hospitalières

Santé

La Coordination nationale de gestion de la riposte a annoncé mercredi l'ouverture de nouveaux lits pour accueillir les cas grave de Covid.