Tout est bien qui finit bien

23/01/2019
Tout est bien qui finit bien

Aboudou Assouma, le président de la Cour Constitutionnelle

La Cour constitutionnelle a pris acte mercredi de la décision des députés d’abandonner la révision de l’article 9 et de revenir à sa mouture originale.

‘Il ressort que l’inconstitutionnalité relevée a été corrigée, ainsi toutes les dispositions du règlement intérieur sont conformes à la Constitution’, indique la Cour Constitutionnelle dans son arrêt.

Les nouveaux élus avaient eu l’étrange idée de vouloir instaurer l’élection du président du Parlement pour un an renouvelable pendant tout la législature. Un projet en totale contradiction avec l’article 54 de la constitution.

Tout est bien qui finit bien.

Quelques heures plus tard, les députés ont procédé à l'élection du président de l'Assemblée - une femme - et à celle du Bureau.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Sur un pied d'égalité avec les pays de l'OCDE

Développement

Mario Pezzini, le directeur du centre de développement de l’OCDE, a été reçu dimanche par Faure Gnassingbé.

Les artilleurs en formation

Coopération

Des instructeurs français en provenance du Sénégal viennent de recycler des officiers et sous-officiers artilleurs des Forces armées togolaises.

Le coup de gueule du ministre de la Santé

Santé

Moustapha Mijiyawa, le ministre de la Santé, a poussé un coup de gueule vendredi. Et il a bien raison.

Do-Pharma injecte du dynamisme à l’économie

Santé

Implantée au Togo, une usine de production de solutés injectables vend désormais à l'ensemble des pays de la région.