Une opération bien préparée

17/04/2009
Une opération bien préparée

Le Procureur de la République du Togo, Robert Bawoubadi Bakaï, et le commandant de la gendarmerie responsable des perquisitions, Amana Kodjo, ont présenté jeudi soir au camp de la gendarmerie nationale à Lomé, les premiers résultats des perquisitions menées aux domiciles des présumés coupables, dont celui de Kpatcha Gnassingbé.

Armes de guerre, Jeeps de combat, fusils à lunette, fusils de chasse, téléphones satellitaires, pistolets mitrailleurs, postes émetteurs-récepteurs, treillis, fausses plaques d'immatriculation, gilets pare-balles etc. ont été saisis et présentés à la presse. Le procureur a commenté l'intervention nocturne des éléments de la gendarmerie au domicile de Kpatcha gnassingbé.

« Je comprends ceux qui critiquent le fait que les gendarmes chargés d'auditionner les présumés coupables soient intervenus de nuit au domicile du député, mais comprenez que dans le code pénal il y a des dispositions qui précisent qu'en cas d'atteinte à la sûreté de l'Etat, les forces de sécurité peuvent intervenir à tout moment » a expliqué M. Bakaï qui assuré que les conditions de détention des présumés coupables étaient bonnes. « Nous avons pris des dispositions pour que leurs conditions de détentions soient les plus humaines possible » a affirmé le procureur.

Officiellement 5 officiers et plusieurs civiles ont été déjà arrêtés dans le cadre de ce complot.

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Chrono trop juste

Sport

Au 50 mètres nage libre, le Togolais Damien Otogbé a montré tout son potentiel.

La menace B et C

Santé

L’hépatite B et C est toujours très active dans le pays. Le taux d’infection serait de 15%.

'L’expérience du Togo est enrichissante'

Développement

Mario Pezzini, le directeur du Centre de développement de l’OCDE, s’est entretenu mercredi à Lomé avec le Premier ministre.

Anticiper une sortie de crise sanitaire

Développement

Le pouvoir togolais pense déjà à l’après-pandémie et il a raison.