Avortements sous conditions

14/06/2021
Avortements sous conditions

C’est en Afrique où le nombre d’avortements non sécurisés est le plus élevé

L'interruption volontaire de grossesse est interdite au Togo. Mais elle se pratique grâce à l’intervention de médecins complaisants.

Les avortements clandestins sont passibles de fortes amendes et même de peines de prison.

Seuls les avortements thérapeutiques (malformation du foetus) ou ceux nécessaires pour sauver la vie des mères sont autorisés.

Les avortements clandestins représentent 97% des IVG en Afrique.

Ils peuvent parfois être réalisés dans de bonnes conditions par du personnel médical qualifié, mais ils sont alors hors de prix. 

Quant aux femmes issues des classes sociales pauvres, elles pratiquent elles-mêmes l’avortement ou font appel à des guérisseurs. 

Introduction d’objets pointus dans l’utérus, de verre pillé ou de produits chimiques, ingestion de détergent, de soude ou de médicaments contre-indiqués… 

Les conséquences pour la santé sont dramatiques.

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

A Lomé, encore trop d'antivax

Santé

De nombreux togolais sont réticents à l’idée de se faire vacciner contre le Coronavirus. 

Israël est de retour

Union Africaine

Israël est redevenu un pays observateur à l'Union africaine.

Ca débute mal à Tokyo

Sport

Deux joueurs de l'équipe sud-africaine de football ainsi qu'un membre de l'encadrement, installés dans le Village olympique des JO de Tokyo, ont été testés positifs.

Schéma vaccinal complet : feu vert pour le Covishield

Santé

Les vaccins AstraZeneca/Covishield - ceux administrés au Togo - sont désormais reconnus par les pays de l'UE.