Le métier n'attire plus

04/05/2021
Le métier n'attire plus

Leur rôle est indispensable

Le Togo est confronté à une pénurie de sages-femmes, a averti mardi Eloïse Adandogou d'Almeida, présidente de l’association des sages-femmes du Togo (ASAFETO).

Le pays compte une sage-femme pour 14.000 habitants; largement insuffisant pour offrir des soins de qualité.

Le métier n’attire pas les jeunes, trop contraignant et pas assez rémunéré.

La sage-femme est une spécialiste des grossesses normales. Elle suit les femmes enceintes dont elle a la charge, du diagnostic de la grossesse jusqu'au jour de l'accouchement.

Elle s’occupe ensuite du nouveau-né, vérifie qu’il soit en bonne santé et accomplit les gestes de réanimation si nécessaire. Elle surveille aussi le rétablissement de la mère, puis la conseille sur l’allaitement et l’hygiène du bébé.

L'activité de la sage-femme ne se limite pas à des gestes techniques : elle a aussi un rôle relationnel très important. Elle doit savoir expliquer à la future mère comment vont se dérouler les étapes successives, la rassurer et associer le père à ce moment important.

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Pourvu que ça dure

Santé

Moins de malades du Covid en réanimation. C'est une nouvelle encourageante. 

Kako Nubukpo est entré en fonction

Uemoa

Kako Nubukpo, le nouveau commissaire de l’UEMOA a prêté serment lundi à Ouagadougou.

Le recyclage est un art

Culture

L’artiste togolais Gérard Kossi Foli expose ses oeuvres à l’hôtel Onomo (Lomé) du 12 mai au 4 septembre.

La COTEC offre deux super congélateurs

Coopération

La COTEC a offert aux autorités togolaises deux congélateurs grand froid pour le stockage des vaccins contre le Covid-19.