Médecine traditionnelle : récompense pour Amah Gnassingbé

25/07/2007
Médecine traditionnelle : récompense pour Amah Gnassingbé

Le prix Hassan II a eté décerné mardi au ministre d'Etat togolais, le Docteur Amah Gnassingbé, pour le récompenser pour ses multiples inventions en pharmacopée et en médecine traditionnelle. Le jury international qui est chargé de désigner les lauréats de ce prix ont remis une dizaine de diplômes et de médailles à l'inventeur togolais au cours d'une cérémonie officielle organisée à l'Hotel du 2 Février à Lomé sous la présidence du ministre d'Etat en charge de la Santé, professeur Charles Kondi Agba, représentant le chef de l'Etat, Faure Gnassingbé.

Plusieurs membres du gouvernement et du corps diplomatique ont étaient présents.Ce fut l'occasion pour le jury international de rendre hommage au récipiendaire et de l'encourager à poursuivre ses recherches pour trouver d'autres remèdes en médecine traditionnelle ; des alternatives parfois originale à la médecine conventionnelle.

Amah Gnassingbé, ingénieur biochimiste de formation a à son actif la conception de médicaments contre l'hypertension artérielle, l'hématie palcifarum, le paludisme, la stérilité masculine, notamment.

   

A ce jour, le lauréat a déposé une demande de brevet auprès de l'Institut National de la Propriété Industrielle du Togo (INPIT)  pour un vaccin qu'il vient de mettre au point contre le sida.

© Xinhua accord spécial avec republicoftogo.com

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Lassa est de retour

Santé

Plusieurs cas suspects de fièvre virale hémorragique Lassa ont été détectés ces derniers jours.

L'UE met le paquet

Coopération

100 millions d'euros de l'Europe en faveur des campagnes de vaccination en Afrique.

Implication des Togolais de l'étranger

Diaspora

La Diaspora au Sénégal se mobilise à l'occasion du 61e anniversaire de l'indépendance du Togo.

Une avancée politique majeure

Coopération

Le nouvel accord entre les pays de l'OEACP et l'UE doit maintenant recevoir l'approbation du Parlement européen.