Tester en masse n'est pas la solution

18/05/2020
Tester en masse n'est pas la solution

Les tests permettent d'isoler les porteurs

Didier Ékouévi, le chef du département d’épidémiologie à l’Université de Lomé, a indiqué lundi que le dépistage de masse au covid-19 n’était pas la solution.

‘Ce n’est pas possible. Non seulement les résultats seront chronophages, mais aussi cela coûtera cher à l’État », a-t-il précisé.

Un dépistage systématique de la population n’a aucun sens.

L’objectif est de dépister les personnes ayant des symptômes qui laissent penser qu’il sont porteurs du virus. S’ils sont positifs, il faut les mettre à l’isolement. Autre mesure impérative, rechercher tous les cas contacts pour les tester et les mettre éventuellement en quarantaine.

Enfin, il est indispensable d’identifier les cluster - ou foyers d’infection - pour stopper la propagation.

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Volonté régionale

Cédéao

Mohamed Tunis, président du Parlement de la Cédéao, a estimé jeudi très encourageants les progrès réalisés par la Cédéao.

Un gang camerounais arrêté à Lomé

Faits divers

La police judiciaire a présenté mercredi à la presse 5 braqueurs, tous de nationalité camerounaise.

Fabrique d’anticorps

Santé

Les médecins togolais vont tenter une série de tests à base de plantes locales sur les principes de la médecine traditionnelle.

D1/D2 : c'est terminé pour cette saison

Sport

Les championnats de D1 et de D2 sont annulés, a annoncé mardi la Fédération togolaise de football.