Promotion de l'emploi et sécurité au travail

14/12/2018
Promotion de l'emploi et sécurité au travail

Plus de 11 millions d'euros pour financer les deux programmes

La France et le BIT (Bureau international du travail) sont liés par un accord de partenariat. 

L'accord est basé sur un certain nombre de thèmes prioritaires.

Le Togo est plus particulièrement concerné par 2 volets de cet accord : le programme ‘Promotion de l’emploi et réduction de la pauvreté’ (APERP), financé par la France à hauteur de 6,8 millions d’euros sur 8 ans, a pour objet d’améliorer la gouvernance du marché du travail et d’améliorer l’employabilité de la main d’œuvre par la formation professionnelle et l’apprentissage.

L’autre programme ‘Gouvernance du travail dans les TPE/PME, s’inscrit  dans le programme phare de l’OIT dédié à la santé et à la sécurité au travail et dans la recommandation 204 qui vise à organiser la transition de l’économie informelle vers l’économie formelle. 

Cette initiative, financée par la France à hauteur de 4, 5 millions d’euros,  répond à un enjeu évident pour le Togo ; il permettra de renforcer à la fois le respect des principes et droits fondamentaux au travail et la santé et sécurité au travail dans les TPE/PME, et apportera un soutien à l’administration et l’inspection du travail pour la mise en œuvre du travail décent.

Une attention particulière sera portée à la lutte contre le travail des enfants, et au dialogue social. Des actions spécifiques sont développées en parallèle pour favoriser la sortie progressive de l'économie informelle, en agissant en particulier sur le tissu des TPE/PME. 

Marc Vizy, l’ambassadeur de France à Lomé, s’est entretenu vendredi avec Stéphane Clément, administrateur général au ministère français du Travail et des Affaires sociales. Une rencontre qui se situe dans le cadre d’une mission d’évaluation de l’accord de coopération France-BIT.

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Justice est rendue

Justice

Folly Satchivi, un activiste de l’opposition, a été condamné mercredi à 36 mois de prison dont 12 avec sursis.

OMS : pas de nouveau cas suspect à ce jour

Santé

Contrairement à ce qu’affirment plusieurs médias, aucun nouveau cas de fièvre Lassa n’a été détecté au Togo.

Agropoles : le Sud-Coréen Saemaul s'engage

Coopération

Des experts de la Fondation sud-coréenne Saemaul sont attendus au Togo pour accompagner la création de l'agropole de Kara.

Des vies sauvées

Santé

Le Centre national de transfusion sanguine (CNTS) vient de tirer le sonnette d'alarme. Le Togo manque de sang.