Coup de tampon

22/10/2018
Coup de tampon

La numérisation rendra le travail des faussaires plus compliqué

La falsification de documents administratifs est très fréquente au Togo. Et c’est assez simple car la seule réelle authentification est un simple tampon, facile à faire fabriquer. Les faussaires l’ont bien compris et leur business se porte bien.

Il n’y a pas encore de sécurité numérique.

Du coup, les papeteries de rues où l’on peu faire fabriquer n’importe quel tampon officiel en échange de quelques centaines de Fcfa sont pointées du doigt.

Concernés, les documents officiels, mais pas seulement. De nombreuses entreprises se sont retrouvées face à de faux courriers.

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Art oratoire et débat contradictoire

Culture

Le championnat des joutes verbales francophones aura lieu du 2 février au 16 mars au Togo.

Renforcer la résilience des populations du littoral

Environnement

Le Fonds de l'environnement mondial (FEM) va investir 614 millions de Fcfa dans les deux prochaines années.

Justice est rendue

Justice

Folly Satchivi, un activiste de l’opposition, a été condamné mercredi à 36 mois de prison dont 12 avec sursis.

OMS : pas de nouveau cas suspect à ce jour

Santé

Contrairement à ce qu’affirment plusieurs médias, aucun nouveau cas de fièvre Lassa n’a été détecté au Togo.