Golfe de Guinée : un navire suisse attaqué

23/09/2018
Golfe de Guinée : un navire suisse attaqué

Le MV Glarus (archives)

Un navire opérant sous pavillon suisse (Massoel Shipping) a été attaqué au large du Nigeria, a annoncé le ministère suisse des Affaires étrangères, la presse rapportant que 12 membres de l'équipage ont été enlevés.

Selon la presse suisse, des pirates ont attaqué le navire qui transportait du blé de Lagos à Port Harcourt (sud du Nigeria) et ont enlevé douze des 19 membres de l'équipage.

En 2017, sur 16 incidents à travers le monde où des bateaux ont essuyé des coups de feu, sept ont été recensés dans le Golfe de Guinée. Dix prises d'otages de 65 membres d'équipages au total ont été perpétrées l'an dernier dans les eaux au large du Nigeria.

Les pirates opérant au large du Nigeria, du Togo ou du Bénin sont généralement bien armés et violents. Ils détournent parfois les navires pendant plusieurs jours, le temps de piller les soutes, et brutalisent les équipages, de moins en moins enclins à naviguer dans ces eaux.

D'autres les relâchent après paiement d'une rançon.

La Marine togolaise patrouille de jour comme de nuit pour sécuriser ses côtés et vient en aide aux navire en difficulté.

Elle s’est dotée de deux nouvelles vedettes rapides et d’un système de surveillance par satellite pour lutter contre la piraterie, mais aussi la pêche illégale ou le dégazage en pleine mer.

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Gazon artificiel pour Togo-Algérie

Sport

La Fédération togolaise de football (FTF) a indiqué que le match Togo-Algérie aura lieu le 18 novembre au stade municipal de Lomé.

Le Togo devient un hub médical

Santé

L’Agence de coopération israélienne Mashav organise du 22 au 25 octobre à Lomé et à Atakpamé une formation en traumatologie pour 9 pays africains.

Gomido conserve la tête du classement

Sport

Classement inchangé. Gomido reste en tête du championnat de D1 avec 7 points à l’issue de la 4e journée.

Se préparer à l’économie numérique et aux emplois de demain

Développement

La BM souhaite recueillir le point de vue des jeunes sur le développement numérique