Itinéraire d’un enfant gâté

04/10/2011
Itinéraire d’un enfant gâté

A l’occasion de l’ouverture de son procès aux Etats-Unis, le quotidien britannique The Daily Telegraph, publie mardi une enquête consacrée à Umar Farouk Abdulmutallab (photo), le jeune nigérian qui avait tenté de faire exploser un avion d’American Airlines avec 300 passagers à bord en décembre 2009.

Le journal retrace le parcours de cet adolescent que rien ne prédestinait à devenir un militant  d’al-Qaeda prêt à se faire sauter avec sa bombe.

Umar Farouk Abdulmutallab est le fils d’un riche banquier nigérian éduqué dans les meilleures écoles privées de Lagos, puis à la British School de Lomé au Togo et enfin à l’université UCL de Londres.

The Daily Telegraph est justement retourné voir certains de ses anciens professeurs à Lomé. L’élève est décrit comme « calme et sérieux ». Ses camarades lui avaient trouvé un surnom : « Le pape », car il était déjà très pieux, mais sans excès.

Ce n’est que quelques années plus tard, en Grande Bretagne, qu’ Umar Farouk se transforme en islamiste radical, hostile à l’Occident. Il effectue alors une série de voyages à Dubaï et au Yémen pour y rencontrer son mentor, le chef islamiste Anwar al-Awlaki, éliminés par la CIA il y a quelques jours.

Lire l’article (en Anglais)

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

La chanson de Bella Bellow résonne puissamment

Culture

'Blewu' de l'artiste togolaise Bella Bellow a rythmé les cérémonies de commémoration du centenaire de l'armistice dimanche à Paris.

D1 : nouveau leader

Sport

Sara FC de Bafilo a pris la tête du championnat de D1 à l’issue de la 7e journée disputée dimanche.

Faux médicaments : 85 tonnes saisies au premier trimestre

Santé

Les chiffres à eux seuls donnent une idée de l’ampleur du problème. Plus de 85 tonnes de médicaments contrefaits ont été saisis au premier trimestre 2018.

Savoir doser la prise d'antibiotiques

Santé

L’emploi inapproprié et massif des antibiotiques allié au manque d’information des médecins contribuent au développement de la résistance microbienne.