Le Togo a appris à gérer la transhumance

23/11/2020
Le Togo a appris à gérer la transhumance

Antoine Lékpa Gbègbéni

Les déplacements saisonniers de bétail existent dans l’ensemble des pays d’Afrique de l’Ouest. La transhumance et un moyen ancestral d’éviter l’épuisement de la végétation. 

Dans ce domaine, le Togo gère bien ces mouvements afin d’éviter les conflits entre autochtones et éleveurs Peulhs.

La politique mise en oeuvre est citée en exemple par les pays voisins.

Une délégation venue du Ghana est à Lomé depuis lundi pour avoir la recette.

Le plan de gestion de la transhumance initié par le Togo prend en compte plusieurs stratégies pour prévenir les conflits, explique Antoine Lékpa Gbègbéni, le ministre de l’Agriculture.

Il y a des couloirs de circulation, des zones ou le bétail peut rester, des sites d’accueil pour les paysans et l’installation de points d’eau pour le bétail.

‘Les transhumants sont appelés au strict respect des règles, notamment concernant la période autorisée et l’utilisation des couloirs de passage’, rappelle Damehane Yark, le ministre de la Sécurité.

La campagne de transhumance se déroule chaque année du 31 janvier au 31 mai.

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Les gros bras ne font plus les malins

Faits divers

La police a appréhendé huit personnes qui faisaient partie d’un réseau de ‘gros bras’ chargé d'intimider des vendeurs ou des acquéreurs lors de litiges fonciers.

Le cartable magique de Victor Agbegnenou

Diaspora

Le Club diplomatique de Lomé accueillait mardi soir le franco-togolais Victor Agbegnenou, concepteur du cartable numérique.

100 milliards décaissés en 10 ans

Développement

L'Agence nationale pour développement à la base (ANADEB) a pour mission de sortir les plus fragiles de la misère.

Achats en toute sécurité

Tech & Web

Il y aura bientôt autant de sites marchands que d’habitants au Togo.