Protéger les victimes

07/01/2021
Protéger les victimes

Plusieurs milliers de cas de maltraitance chaque année

Chaque année, des dizaines de plaintes sont déposées à la suite de violences physiques perpétrées sur des enfants. Dans de nombreux cas cependant, les victimes n'osent pas franchir la porte d'un commissariat et préfèrent garder le silence. Les sévices sont avant tout commis au sein de la cellule familiale.

En 2020, la ligne spécialisée (le 1011) a reçu pas moins de 16.500 appels de victimes, d’anonymes ou de témoins directs.

‘La maltraitance des enfants est un phénomène qui existe dans notre pays. Toutefois, le phénomène semble en baisse depuis plusieurs années’, confie Kondoh Kandalé, directeur général de la Protection de l'enfance.

L’année dernière 2.922 cas de violences physiques ont eu lieu au sein de l’école et 2.427 au sein des foyers.

Ces chiffres ne reflètent cependant pas la réalité. Car l’omerta règne sur ces questions.

Le code des personnes et de la famille et le code de l’enfant prennent en compte tout ce qui concerne la maltraitance.

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Les gros bras ne font plus les malins

Faits divers

La police a appréhendé huit personnes qui faisaient partie d’un réseau de ‘gros bras’ chargé d'intimider des vendeurs ou des acquéreurs lors de litiges fonciers.

Le cartable magique de Victor Agbegnenou

Diaspora

Le Club diplomatique de Lomé accueillait mardi soir le franco-togolais Victor Agbegnenou, concepteur du cartable numérique.

100 milliards décaissés en 10 ans

Développement

L'Agence nationale pour développement à la base (ANADEB) a pour mission de sortir les plus fragiles de la misère.

Achats en toute sécurité

Tech & Web

Il y aura bientôt autant de sites marchands que d’habitants au Togo.