La FTF frappe fort

02/03/2019
La FTF frappe fort

Les stades sont le théâtre de bagarres entre supporters

Les sanctions sont sans appel. La fédération togolaise de football vient de sanctionner les différents stades, où se sont déroulés récemment des violences.

Le stade de Dapaong est suspendu pour 2 ans et celui de Bassar pour un an. Quant à Lavié, il écope de 6 mois. Ils ne pourront plus accueillir les matchs de première division.

La sanction de la Fédération togolaise de football (FTF) est tombée.

Les équipes de Foadan, Gbikinti et Kotoko devront trouver d’autres installations le temps des sanctions.

La FTF a voulu frapper fort après les scènes de violences observées dans ces stades. D’autres mesures ont été annoncées comme l’installation de caméras et le bannissement des supporters connus pour leurs agissements violents. 

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Télécommunications : réduire les disparités

Tech & Web

L'UIT a toujours prêté une grande attention à la fracture numérique et aux écarts de développement.

Les musées s'adaptent aux évolutions de la société

Culture

A l’occasion de la Journée internationale des musées, la population pourra découvrir à partir de samedi et jusqu’au 26 mai les richesses de l’art africain.

A Cannes, le Togo fait son cinéma

Culture

Essohanam Koutom, le directeur du Cinéma représente le gouvernement togolais au 72e Festival de Cannes.

Le Patio réinvente l’hospitalité à la togolaise

Tourisme

La clientèle d’affaires qui se rend à Lomé est à la recherche d’une hôtellerie originale et authentique qui se démarque des grands établissements internationaux.