La FTF frappe fort

02/03/2019
La FTF frappe fort

Les stades sont le théâtre de bagarres entre supporters

Les sanctions sont sans appel. La fédération togolaise de football vient de sanctionner les différents stades, où se sont déroulés récemment des violences.

Le stade de Dapaong est suspendu pour 2 ans et celui de Bassar pour un an. Quant à Lavié, il écope de 6 mois. Ils ne pourront plus accueillir les matchs de première division.

La sanction de la Fédération togolaise de football (FTF) est tombée.

Les équipes de Foadan, Gbikinti et Kotoko devront trouver d’autres installations le temps des sanctions.

La FTF a voulu frapper fort après les scènes de violences observées dans ces stades. D’autres mesures ont été annoncées comme l’installation de caméras et le bannissement des supporters connus pour leurs agissements violents. 

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Les crues ont fait trois victimes

Faits divers

Trois noyades ont été signalées dans un affluent du fleuve Yoto. Le drame s’est déroulé samedi dans le village de Kpédjini (préfecture de Haho).

Au-delà des Evala

Sport

Les luttes Evala viennent de s’achever dans le nord du Togo. Un rendez-vous sportif et culturel toujours très populaire.

Polémique stérile

Diaspora

A peine créé, le Haut Conseil des Togolais de l’extérieur (HTCE) suscite déjà la polémique.

Les Eperviers affronteront les Pharaons

Sport

Le tirage au sort des éliminatoires de la Coupe d'Afrique des Nations (2021) place le Togo dans un groupe composé de l’Egypte, du Kenya et des Comores.