Les Eperviers sans Adebayor

02/12/2012
Les Eperviers sans Adebayor

L'international togolais Emmanuel Adebayor ne jouera pas la CAN 2013 prévue du 19 janvier au 10 février en Afrique du sud, indique samedi le site Eurosport.

"Emmanuel Shéyi Adebayor, capitaine des Eperviers, porte à la connaissance du public sportif togolais qu'il suspend provisoirement sa carrière internationale au sein de l'équipe nationale du Togo et du coup ne participera pas à la prochaine coupe d'Afrique des Nations (CAN) en Afrique du Sud", indique un communiqué de presse du chargé de communication du joueur, dont l'AFP a eu copie.

Adebayor, dénonce "l'ambiance un peu malsaine qui règne dans le nid des Eperviers" (surnom de la sélection) tout en précisant que "cette décision est indépendante de sa volonté étant donné que son ambition est de remporter la prochaine CAN avec son pays le Togo"

Le joueur remet également en cause le programme de préparation "qui n'augure pas d'une bonne prestation à la CAN".

Emmanuel Adebayor, qui a fait part de sa décision au sélectionneur (NDRL: le Français Didier Six) présente "ses excuses au public sportif togolais et souhaite bonne chance aux Eperviers".

La Fédération togolaise de football (FTF), a indiqué pour sa part n'avoir reçu pour l'instant aucune notification officielle de la part du joueur.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

La chanson de Bella Bellow résonne puissamment

Culture

'Blewu' de l'artiste togolaise Bella Bellow a rythmé les cérémonies de commémoration du centenaire de l'armistice dimanche à Paris.

D1 : nouveau leader

Sport

Sara FC de Bafilo a pris la tête du championnat de D1 à l’issue de la 7e journée disputée dimanche.

Faux médicaments : 85 tonnes saisies au premier trimestre

Santé

Les chiffres à eux seuls donnent une idée de l’ampleur du problème. Plus de 85 tonnes de médicaments contrefaits ont été saisis au premier trimestre 2018.

Savoir doser la prise d'antibiotiques

Santé

L’emploi inapproprié et massif des antibiotiques allié au manque d’information des médecins contribuent au développement de la résistance microbienne.